• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le monde est petit

#1
Avant de faire parti de ce groupe amateurs de sciences fictions, je participais à des " galas" pas comme les autres, très singulièrs, un moyen de pouvoir rencontrer toutes les personnes que l'on peut difficilement rencontrer dans des lieux publiques, on faisait tous l'objet d'une " simple" enquête de routine afin de pouvoir valider notre venue. On pouvait dire ce que l'on voulait, si quelqu'un écoutait à la table d'à côté, quelle importance ? les visages étaient voilés et il y avait des voitures qui à la sortie de l'établissement attendait chacun pour les ramener où il le souhaitait ( Impossible de suivre qui que ce soit ou de connaitre la voiture de celui qui est venu car il ne vient pas non avec son propre véhicule) chaque identité était connue sur une liste des invités et appartenait aux propriétaires des terrains sur lesquels vous passiez ces longs moments à faire des rencontres, à manger et à boire, le temps passait vite et les lieux se vidaient au fur et à mesure et si quelqu'un arrivait en retard à la séance à laquelle il était invité, il ne pouvait pas rejoindre le reste des invités déjà à l'intérieur.
Chacun avait des surnoms attribués qui ne correspondait pas au profil, au caractère ou autre des invités, c'était seulement pour pouvoir communiquer via un anonymat durant quelques heures , tout le monde n'est pas fait pour s'entendre mais s'il y avait des gens qui n'avaient pas accés à cet endroit, c'était bien la mafia et tout le monde était unanime là-dessus, c'était un coin sain personne n'en voulait et encore moins le propriétaire !
Vous pouviez donc avoir des affinités avec presque n'importe qui et raconter n'importe quoi pour faire croire à n'importe qui ce qu'ils voulaient croire, c'était un moyen efficace pour savoir si l'invité d'en face s'intéressait à nous pour votre argent, votre pouvoir ou autre et accepter de garder contact à l'extérieur via d'autres procédés que je ne citerai pas ici.
Etait-ce une organisation criminelle ? Non, elle était très représentative de notre société, ouverte en droit à tout le monde mais fermée pour la plupart, rien qui soit par conséquent de criminel, allez voir à l'élysée !
Pourquoi avoir écrit ceci ici ?
Parce qu'on pense toujours tout savoir mais que très souvent, on se trompe, par orgueil, on voudrait dire que l'un se trompe et qu'on a raison mais nous sommes bien obligés d'admettre que certains savent des choses que nous ne savons pas ou que nous ne savons pas encore, ce n'est pas une fatalité.
il s'agit surtout de rester assez ouvert et de prendre du recul sur les choses que l'on croit être fausse car encore une fois, que les choses soient extrêmement difficiles à croire, impossibles pour certains voire du grand n'importe quoi, ceci n'empêche pas qu'elles puissent vraies et pas seulement sur du papier mais bien réelles !
Morale de l'histoire : Quand quelqu'un vous dira quelque chose qui vous paraitra juste incroyable et fausse reconsidérez la avant de vous terrer définitivement dans votre opinion. ( Au moins ça)
 

Pièces jointes

Polymnie2

Maître Poète
#5
Oui Matthale au moins ça!!!
Mais pour l'auteur, j'ajoute c'est fort intéressant
mais il y a plus vicieux encore que, si vice existe
sur ton riche texte!
Je ne peux même pas penser! tout est pris
bien ou mal, versé comme dans un bidon ville
sur oreilles ouvertes!
Ma tête est vide, le cerveau plein!
je m'agrémente du décor devant moi sans
même pouvoir poétiser! le vers est aspiré
et répété à longueur de temps!
Mon Âme est fatiguée de ne pouvoir m'entendre!

Et oui, on se cache beaucoup de choses,
moi-même quand j'écris tout est copié et
répété! sinon que de chamailles s'ouvriraient!
Quand est-ce que ces bandits seront à l'abri
pour que je puisse au moins, tout relire avant
d'en faire des copies!

Merci Braillon, amitiés, Poly
En temps normal je ne répète jamais rien!