• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le hiboux.

#1
Le hibou.

Sous les sapins fléchis par le poids de la nuit
Lentement un écho réveille l'onde longue
Des cours et des étangs où une lune oblongue
Sous l'effet du zéphyr s'en revient dès minuit ;

D'un invisible chant accouche la forêt
D'un prometteur effet et qui jusqu'aux étoiles
Résonne doucement et caresse les voiles
De l'astre de rubis, errant l'œil en arrêt ;

Puis le ciel tremblotant laisse poindre son ombre
D'un arôme vermeil vaporeux et sans nombre
Et l'oiseau semble enfin libre de son licol

Royal et précieux frôlant encor les cimes
Se revient le hibou suivant enfin ce col
Se posant sur sa hune auprès des hautes limes

Daniel beau le poète rêveur
14 février 2020
Inknotpad
Google Chrome
14:59
 
Dernière édition:
#2
Le hibou.

Sous les sapins fléchis par le poids de la nuit
Lentement un écho réveille l'onde longue
Des cours et des étangs où une lune oblongue
Sous l'effet du zéphyr s'en revient dès minuit ;

D'un invisible chant accouche la forêt
D'un prometteur effet et qui jusqu'aux étoiles
Résonne doucement et caresse les voiles
De l'astre de rubis, errant l'œil en arrêt ;

Puis le ciel tremblotant laisse poindre son ombre
D'un arôme vermeil vaporeux et sans nombre
Et l'oiseau semble enfin libre de son licol

Royal et précieux frôlant encor les cimes
Se revient le hibou suivant enfin ce col
Se posant sur sa hune auprès des hautes limes

Daniel beau le poète rêveur
14 février 2020
Inknotpad
Google Chrome
14:59
Il est chou le hiboux, et il veille dans la nuit Voilà un très beau poème!Beatrce
 
#6
Délicieuse nuit veillée
patiemment!

En les années 1980,
un hibou veillait encore
à la cime du rond d'arbre,
un chêne devant l'entrée
du chemin de chez moi!
vers 6h 30 du matin
lorsque je partais au bureau!

Un fin écrit ton poème,
bises Poly