• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le déni

jeanmibol

Maître Poète
#1
Ne lui dites pas que fumer sa cigarette
Inexorablement le conduit à la mort
Ne lui dites pas que si oui cézigue arrête
Il n'aura pas de mal à rejoindre le port

Ne lui dites pas que boire au moins plus qu’un verre
Peut conduire à jeter sa voiture au fossé
Ne lui dites pas que dès qu’il cesse il s’avère
Qu’un sort sur lui ne se sera pas défaussé

Dites-lui bien que rien n’a pas faim de la crainte
Et qu’au contraire tout est prêt à le croquer
Dites-lui bien que rien sauf à part la contrainte
N’oblige le commun à se faire escroquer

Dites-lui bien qu’il peut mettre ses yeux en grève
Et murer ses tympans avec chaux et ciment
Dites-lui bien qu’il n’est pas plus beau que le rêve
Puisque le cauchemar ne dit vrai que s’il ment

Le refus de l’ouïe le refus de la vue
Et des trois autres sens entraînent le déni
Qui est bien malaisé de passer en revue
Peu de oui quand nombreux sont des non et des ni

Le timoré met en place une stratégie
Pour contourner l’effet causé par la douleur
Vivace jusqu'à ce que vienne une élégie
Amoindrir goût toucher odeur son et couleur.
 

Polymnie2

Maître Poète
#2
Il n'y a pas de plus sourd
que celui qui ne veut pas entendre!
Il n'y a pas pire aveugle
que celui qui nie la vérité!

Les extrêmes forment un gouffre!
car celui qui ne veut pas entendre
c'est celui qui refuse le blasphème!

Merci Jeanmibol, excellente réflexion,
amitiés, Poly
 
Dernière édition: