• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Le chausson.

#1
Le chausson.

Je me souviens encor de ta grâce féline
Belle petite chatte et ton noble fondant
Te disant quel bonheur de la main te sondant
Où, bien prenant mon pied te voyant si divine,

Après rude travail, en rentrant, j'imagine
Encore caresser le tissu redondant
De ta sublime chair ou ton galbe abondant
Toi me faisant sourire en oubliant la cantine,

Et le soir l'opium de mon noble désir
Est, ma belle de lin, de savoir ce plaisir
D'épouser las ton corps donnant la jouissance,

Malheureusement, oui, j'ai perdu ton chemin
Je reste les pieds froids à ce triste silence
De plus ici t'avoir ma pantoufle carmin...

Daniel beau le poète rêveur.
14 septembre 2020
Inknotpad
Google Chrome
17:33
 
#2
Le chausson.

Je me souviens encor de ta grâce féline
Belle petite chatte et ton noble fondant
Te disant quel bonheur de la main te sondant
Où, bien prenant mon pied te voyant si divine,

Après rude travail, en rentrant, j'imagine
Encore caresser le tissu redondant
De ta sublime chair ou ton galbe abondant
Toi me faisant sourire en oubliant la cantine,

Et le soir l'opium de mon noble désir
Est, ma belle de lin, de savoir ce plaisir
D'épouser las ton corps donnant la jouissance,

Malheureusement, oui, j'ai perdu ton chemin
Je reste les pieds froids à ce triste silence
De plus ici t'avoir ma pantoufle carmin...

Daniel beau le poète rêveur.
14 septembre 2020
Inknotpad
Google Chrome
17:33
Ouiiiiii ouiiiiii ouiiiiiii j'aime j'aime j'aime
Amicalement
Gaby
 
#3
Ton humour est caressant
et je dirais mieux sentimentaliste!
sous un regard si doux chatoyant
j'imagine la voyant,
te revois le pied chaud sous sa pelisse!

Bravo à toi, bises Poly