• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'astre de ma tendresse

rivière

Maître Poète
#1
L’astre de ma tendresse

L’ombre se pare de suaires de veuves,
Midi paraît dessus les bocages et les hameaux du Maine,
les ciels d’azur rayonnent, exaltent la royauté de ma Beauté,
et l’astre de ma tendresse.

Ma chair de langueurs s’offre aux flammes du soleil,
dès que je chemine le long des berges de l’Anille,
les roses, les amarantes et les violettes se courbent à mon approche,
et me révèrent, subjuguées par l’astre de ma Douceur,

les violes et les luths d’amour psalmodient sans cesse
la Grâce de ta splendeur, ô ma Sirène, ma Vie,
j’erre parmi la prée, ma chevelure d’ébène encore tramée
de clairs de lune, et de l’éclat de nos chandeliers.

Poétesse de Lesbos, je grave sur les arbres, et les lèvres des fleurs
les sanglots de mon Désir quand tu m’entraînes
vers les rivages de la Luxure,
j’aime tes divines voluptés

durant lesquelles tu me murmures des mots d’impudeur,
mes râles se prolongent alors delà les confins de l’aurore.
Les mouettes palpitent dans les airs, maintenant,
et se mêlent aux étoiles, sur les solives des zéniths,

le lit nuptial de l’automne arrive à grands pas,
tandis que pleurent les étoiles, je chemine à tout instant,
je ne supporte plus tes départs chaque jour pour ton travail.
Reprenons l’éloquence de ta Lumière,

je veux sentir contre moi le fruit de ta bouche,
le calice de tes baisers,
prends-moi, possède-moi, je te Veux, obéis-moi,
à ton arrivée ce soir, je t’emmènerai dans notre chambre,

tu ôteras lentement mes escarpins, ma robe de lin,
je garderai mes bas et mes porte-jarretelles
que tu aimes à contempler,
tu me guideras jusqu’à l’ivoire de notre couche,

tu me posséderas, tu honoreras mes seins lourds,
la principauté de ma Toison-corolles,
l’estuaire de ma Féminité,
et de nouveau, je serai Tienne pour l’éternité !

Sophie Rivière
 

Cortisone

Maître Poète
#2
L’astre de ma tendresse

L’ombre se pare de suaires de veuves,
Midi paraît dessus les bocages et les hameaux du Maine,
les ciels d’azur rayonnent, exaltent la royauté de ma Beauté,
et l’astre de ma tendresse.

Ma chair de langueurs s’offre aux flammes du soleil,
dès que je chemine le long des berges de l’Anille,
les roses, les amarantes et les violettes se courbent à mon approche,
et me révèrent, subjuguées par l’astre de ma Douceur,

les violes et les luths d’amour psalmodient sans cesse
la Grâce de ta splendeur, ô ma Sirène, ma Vie,
j’erre parmi la prée, ma chevelure d’ébène encore tramée
de clairs de lune, et de l’éclat de nos chandeliers.

Poétesse de Lesbos, je grave sur les arbres, et les lèvres des fleurs
les sanglots de mon Désir quand tu m’entraînes
vers les rivages de la Luxure,
j’aime tes divines voluptés

durant lesquelles tu me murmures des mots d’impudeur,
mes râles se prolongent alors delà les confins de l’aurore.
Les mouettes palpitent dans les airs, maintenant,
et se mêlent aux étoiles, sur les solives des zéniths,

le lit nuptial de l’automne arrive à grands pas,
tandis que pleurent les étoiles, je chemine à tout instant,
je ne supporte plus tes départs chaque jour pour ton travail.
Reprenons l’éloquence de ta Lumière,

je veux sentir contre moi le fruit de ta bouche,
le calice de tes baisers,
prends-moi, possède-moi, je te Veux, obéis-moi,
à ton arrivée ce soir, je t’emmènerai dans notre chambre,

tu ôteras lentement mes escarpins, ma robe de lin,
je garderai mes bas et mes porte-jarretelles
que tu aimes à contempler,
tu me guideras jusqu’à l’ivoire de notre couche,

tu me posséderas, tu honoreras mes seins lourds,
la principauté de ma Toison-corolles,
l’estuaire de ma Féminité,
et de nouveau, je serai Tienne pour l’éternité !

Sophie Rivière
Merci Sophie pour toute cette sensualité que j'aimé beaucoup
Amities
Bises
Gaby
 

rivière

Maître Poète
#3
Bonjour Gaby,
je te remercie très vivement pour la joliesse de ton message.
Je veux montrer ici la beauté de Claire; ma compagne, et son extrême sensualité.

Bonne journée.

Bises.

Sophie