Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'amour fou.

Fafnir

Maître Poète
#1
Un jour je prendrai mon sac par la main, le train et je me dirigerai vers la mer. Dans son sable j'y creuserai un lit et m'y endormirai jusque ce que tu viennes m'y réveiller d'un baiser.

Des doux murmures de ta voix tu me susurreras à l'oreille cette chanson que nous aimons tant et la mémoire fera le reste. La mémoire et la mer.

En t'attendant je regarderai le bleu de tes yeux et la blondeur de tes cheveux se lever chaque matin dans le ciel venant émerveiller mes yeux et réchauffer mon regard.

Car l'amour est un ressac,
Un flux et reflux d'ondes
Mises à sac par le vent iodé
Qu'est le sel de ma vie.

Un grain de sable certes mais qui a enrayé la mécanique bien huilée de ma trame endormie.

Une plage de sable fin doré telle est ta peau et ton odeur saline qui me câline les narines est un doux effluve qui me caresse de bas en haut telle la marée qui me chavire moi le menhir que tu fais fondre telle la banquise sous d'exquis mots.

Les étoiles peuvent bien briller dans les cieux mais elles sont mortes tandis que celles qui pétillent dans tes yeux sont la source de toute la vie sur terre, sur mer, dans les airs et surtout dans mon cœur, ne claque pas l'aorte, dont tu as toi et toi seule les clefs.

Tu es mon Aurore boréale,
Mon pôle magnétique,
Sans toi pas de point cardinal
Sur tes épaules esthétiques.

Un jour je prendrai mon sac par la main, mon courage à deux mains et tes jambes à mon cou m'étoufferont peut-être mais je ne peux rêver si belle petite mort que celle que l'amour fou promet à nos transports, promet à nos cœurs saouls.

16 décembre 2021 (4h00)
 

lebroc

Maître Poète
#3
Un jour je prendrai mon sac par la main, le train et je me dirigerai vers la mer. Dans son sable j'y creuserai un lit et m'y endormirai jusque ce que tu viennes m'y réveiller d'un baiser.

Des doux murmures de ta voix tu me susurreras à l'oreille cette chanson que nous aimons tant et la mémoire fera le reste. La mémoire et la mer.

En t'attendant je regarderai le bleu de tes yeux et la blondeur de tes cheveux se lever chaque matin dans le ciel venant émerveiller mes yeux et réchauffer mon regard.

Car l'amour est un ressac,
Un flux et reflux d'ondes
Mises à sac par le vent iodé
Qu'est le sel de ma vie.


Un grain de sable certes mais qui a enrayé la mécanique bien huilée de ma trame endormie.

Une plage de sable fin doré telle est ta peau et ton odeur saline qui me câline les narines est un doux effluve qui me caresse de bas en haut telle la marée qui me chavire moi le menhir que tu fais fondre telle la banquise sous d'exquis mots.

Les étoiles peuvent bien briller dans les cieux mais elles sont mortes tandis que celles qui pétillent dans tes yeux sont la source de toute la vie sur terre, sur mer, dans les airs et surtout dans mon cœur, ne claque pas l'aorte, dont tu as toi et toi seule les clefs.

Tu es mon Aurore boréale,
Mon pôle magnétique,
Sans toi pas de point cardinal
Sur tes épaules esthétiques.


Un jour je prendrai mon sac par la main, mon courage à deux mains et tes jambes à mon cou m'étoufferont peut-être mais je ne peux rêver si belle petite mort que celle que l'amour fou promet à nos transports, promet à nos cœurs saouls.

16 décembre 2021 (4h00)
Une superbe déclaration d'amour que toutes les femmes aimeraient recevoir
J'ai beaucoup aimé
Bravo . Bonne journée
 

Fafnir

Maître Poète
#6
pour moi c'est trop redit: le blond le bleu etc
est-ce un vrai personnage ?
c'est joli. la vie est autrement
amitiés
Je n'écris que de l'authentique sinon ce ne serait pas aussi beau à mes yeux et à certains autres aussi mais tu as raison la vie est autrement, l'amour est éphémère, il ne dure que l'instant d'une passion.

Merci.

Amitiés.
 
Dernière édition:

Sarita A

Maître Poète
#10
magnifique, j'adore, particulièrement
"Un grain de sable certes mais qui a enrayé la mécanique bien huilée de ma trame endormie.

Une plage de sable fin doré telle est ta peau et ton odeur saline qui me câline les narines est un doux effluve qui me caresse de bas en haut telle la marée qui me chavire moi le menhir que tu fais fondre telle la banquise sous d'exquis mots.

Les étoiles peuvent bien briller dans les cieux mais elles sont mortes tandis que celles qui pétillent dans tes yeux sont la source de toute la vie sur terre, sur mer, dans les airs et surtout dans mon cœur, ne claque pas l'aorte, dont tu as toi et toi seule les clefs."
 

Fafnir

Maître Poète
#12
magnifique, j'adore, particulièrement
"Un grain de sable certes mais qui a enrayé la mécanique bien huilée de ma trame endormie.

Une plage de sable fin doré telle est ta peau et ton odeur saline qui me câline les narines est un doux effluve qui me caresse de bas en haut telle la marée qui me chavire moi le menhir que tu fais fondre telle la banquise sous d'exquis mots.

Les étoiles peuvent bien briller dans les cieux mais elles sont mortes tandis que celles qui pétillent dans tes yeux sont la source de toute la vie sur terre, sur mer, dans les airs et surtout dans mon cœur, ne claque pas l'aorte, dont tu as toi et toi seule les clefs."
Merci à toi de ces mots.

Amicalement.