• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

La nymphe.

#1
La nymphe.

Le lit est d'ébène où, ses berges sont couvertes
De sublimes listeaux qui rassemblent la fleur
Et le lierre roidi par autant de chaleur
Qui fit fondre la sève au creux des feuilles vertes,

Et sur cet autel, gît, à peine recouverte
Un corps aérien dont apparaît l'ampleur
Au travers du tissu dessinnant sa couleur
Dont l'ombrage retombe au pied de la desserte ;

S'approche doucement au bruit du désir
Que fait la nymphe alanguie au berceau du plaisir
Celle qui veut la chair de cette jeune fille,

Alors la juvénile écarte le brocart
Et fait partir du lieu, ceux tenant à l'écart
Pour apparaître nue à celle qui vacille...

Daniel beau le poète rêveur.
17 octobre 2020
Inknotpad
Google Chrome
17:03


Nymphe.jpg
 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#2
La nymphe.

Le lit est d'ébène où, ses berges sont couvertes
De sublimes listeaux qui rassemblent la fleur
Et le lierre roidi par autant de chaleur
Qui fit fondre la sève au creux des feuilles vertes,

Et sur cet autel, gît, à peine recouverte
Un corps aérien dont apparaît l'ampleur
Au travers du tissu dessinnant sa couleur
Dont l'ombrage retombe au pied de la desserte ;

S'approche doucement au bruit du désir
Que fait la nymphe alangie au berceau du plaisir
Celle qui veut la chair de cette jeune fille,

Alors la juvénile écarte le brocart
Et fait partir du lieu, ceux tenant à l'écart
Pour apparaître nue à celle qui vacille...

Daniel beau le poète rêveur.
17 octobre 2020
Inknotpad
Google Chrome
17:03


Afficher la pièce jointe 31171
Magnifique ainsi que l'illustration
Amicalement
Gaby
 

Cortisone

Maître Poète
#3
La nymphe.

Le lit est d'ébène où, ses berges sont couvertes
De sublimes listeaux qui rassemblent la fleur
Et le lierre roidi par autant de chaleur
Qui fit fondre la sève au creux des feuilles vertes,

Et sur cet autel, gît, à peine recouverte
Un corps aérien dont apparaît l'ampleur
Au travers du tissu dessinnant sa couleur
Dont l'ombrage retombe au pied de la desserte ;

S'approche doucement au bruit du désir
Que fait la nymphe alanguie au berceau du plaisir
Celle qui veut la chair de cette jeune fille,

Alors la juvénile écarte le brocart
Et fait partir du lieu, ceux tenant à l'écart
Pour apparaître nue à celle qui vacille...

Daniel beau le poète rêveur.
17 octobre 2020
Inknotpad
Google Chrome
17:03


Afficher la pièce jointe 31171
Vos écrits quels qu'ils soient sont toujours magnifiques
J'imes beaucoup
Gaby