• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1
La Lettre

Dans un vieux livre de
Marco Polo, « Le de-
visement du monde », a-
cheté pour y lire la
Description de l’Asie,
Des géants de Zanzi-
bar et d’autres merveilles,
Je retrouve en sommeil,
À la page 108,
Chapitre XXXVIII,
Une feuille jaunie
D’écriture polie :
La lettre qui t’était
Adressée cet été
De la séparation.
Mais ta disparition
Me l’avait fait plier,
Avant de l’oublier
Sur un bout de bois clair,
Entre un livre d’Homère
Et de René Caillié,
Comme un chagrin relié.


Je n’ai aucun regret
- Ma lettre ne vaut rien -
Mais toutes ces années
- J’en plie encor les poings -
Je sais bien qu’il aurait
Fallu que je te serre
Contre moi et qu’après
Des paroles sincères
Nous aurions eu la paix
Du corps et de l’esprit,
Avant ce coup d’épée
De la mort qui te prit.


Aubépin des Ardrets
 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#2
Parfois il vaut mieux ne pas réveiller les souvenirs
Amicalement
Sentimentale
 

Vega46

Maître Poète
#3
Un pas vers l’autre difficile à concevoir sur le moment qui laisse planer un regret suivi d’interrogations qui restent et resteront sans réponse tout en encombrant l’esprit.
Le plus malheureux est celui qui survit à ce déchirement des âmes.
Bonne soirée
MLCCACTP
 
#5
Un pas vers l’autre difficile à concevoir sur le moment qui laisse planer un regret suivi d’interrogations qui restent et resteront sans réponse tout en encombrant l’esprit.
Le plus malheureux est celui qui survit à ce déchirement des âmes.
Bonne soirée
MLCCACTP
Oui, Vega46 : l'écrit ne vaut souvent pas les vrais gestes de l'accolade ou de l'embrassade et des regards le front haut. Et puis, quand l'écrit n'est finalement pas envoyé, il ne vaut, à vrai dire, pas grand chose, me semble-t-il. Merci pour cette lecture.
 
Dernière édition:

glycine

Maître Poète
#6
Une lettre qui fait remonter les souvenirs...
J'aime bien le début du poème... tant par la précision que par le fait que le livre ait servi de maison à la lettre...
J'aime aussi "chagrin relié" l'adjectif faisant référence aux livres de la bibliothèque...
Avec le recul, souvent on se dit, on aurait dû faire ceci, dire cela... mais sur le moment, si on ne l'a pas fait ou pas dit, c'est que c'était impossible pour une raison ou une autre... je crois que de penser ainsi devrait atténuer les regrets...
Un poème très émouvant !
 
#7
Une lettre qui fait remonter les souvenirs...
J'aime bien le début du poème... tant par la précision que par le fait que le livre ait servi de maison à la lettre...
J'aime aussi "chagrin relié" l'adjectif faisant référence aux livres de la bibliothèque...
Avec le recul, souvent on se dit, on aurait dû faire ceci, dire cela... mais sur le moment, si on ne l'a pas fait ou pas dit, c'est que c'était impossible pour une raison ou une autre... je crois que de penser ainsi devrait atténuer les regrets...
Un poème très émouvant !
Merci, glycine, pour cette lecture ;-) Il arrive souvent - mais j'ai parfois tendance à l'oublier - que les livres soient non seulement emplis de leurs propres histoires, mais également de fragments d'autres récits que nous leur confions : photos, lettres, annotations, trèfles à quatre feuilles, cornes, griffonnages, ex libris, etc. Leur (re-)découverte dans leurs pages ne manque alors pas de nous laisser surpris et flottants dans un temps suspendu...
 

glycine

Maître Poète
#8
Merci, glycine, pour cette lecture ;-) Il arrive souvent - mais j'ai parfois tendance à l'oublier - que les livres soient non seulement emplis de leurs propres histoires, mais également de fragments d'autres récits que nous leur confions : photos, lettres, annotations, trèfles à quatre feuilles, cornes, griffonnages, ex libris, etc. Leur (re-)découverte dans leurs pages ne manque alors pas de nous laisser surpris et flottants dans un temps suspendu...
J'aime beaucoup votre commentaire...
Le livre riche de sa propre histoire... et riche, comme vous le dites si bien, de ce qu'on peut lui confier...
Il peut même recevoir des larmes...
Merci pour cette évasion qu'est l'imagination...

Pour mon poème "Le choix", c'est ce poème qui a été le point de départ...
Lire les autres poètes a souvent été pour moi une source d'inspiration... sourire
 
Dernière édition:
#9
J'aime beaucoup votre commentaire...
Le livre riche de sa propre histoire... et riche, comme vous le dites si bien, de ce qu'on peut lui confier...
Il peut même recevoir des larmes...
Merci pour cette évasion qu'est l'imagination...

Pour mon poème "Le choix", c'est ce poème qui a été le point de départ...
Lire les autres poètes a souvent été pour moi une source d'inspiration... sourire
Merci, glycine, pour ces toutes ces résonances et correspondances ;-)