• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

La lavandière

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#1
La lavandière

Tu sentais la lavande, belle lavandière,
Tout en frottant le linge, ta cambrure,
Prononcée, sous le lin de ta crinière,
S'attelait avec élan et grâce pure.


Tu avais la beauté d'une princesse,
Les cheveux blonds, et le cœur pur,
Le regard océan emplit de liesse,
Et ce teint de porcelaine si nature.


Je rêve d'émotions dans un nid de lin,
La regardant penchée, sur ces draperies,
Mon cœur timidement sourit, cristallin,
Mes pupilles effleurant l'étoffe fleurie.


J'ai vu dans son regard, l'âme paisible,
D'une lavandière belle, sereine, tranquille,
De sa peau blanche au paraître sensible,
De ce sentiment de la beauté d'une île.


Si seule et cette bretelle sur son épaule,
Descendant le long du bras et affleurant,
J'aimerai l'effleurer d'un doigt sous l'aulne,
Poser sur ses lèvres un baiser assurant.


Phoeube, Matthale ©(16/04/2018)
 
Dernière édition:

kinkin

Maître Poète
#2
Et oui hélas le progrès est passé par la fini le lavoir la planche la brosse et le savon le linge dans la machine a laver une dose de lessive on programme on appuie sur le bouton et c'est parti pour un tour ce qui n'empêche pas le baiser avant ou après la sortie du linge mais c'est moins romantique bravo la lavande mon adorée amicalement Kinkin