• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L’auberge éventrée !

lilasys

Maître Poète
#1
L’auberge éventrée !

Elle a le chagrin et les regrets au fond du cœur
Complice le masque de jour, de nuit déguise sa peine
Derrière la porte de l’ennui aux mille douleurs
Les paupières posées sur la cheville au bruit de chaînes

Elle oublie le sourire, la vie et la couleur du temps
Celle qui s’écoule sur les rapides courants de la Garonne
Cette envolée de perles d’eau, jeu entre Eole et amant
Quand il couvre ses mains des souvenirs de Vérone

Elle n’est pas reine de son existence de ce soleil
Ces rayons qui n’éventrent les persiennes fermées
La mort en toute modestie avise l’ultime conseil
Cet esprit épuisé entre bourrasques et censure en collier

La barque coulisse dans les flots troubles de l’étang
Sans rames pour se réconcilier avec le bord de la berge
Ainsi le destin dessine à jamais la candeur de cette enfant
Au cœur de ses entrailles, le réfugié de son auberge …

LILASYS

images (48).jpg
 
#2
Tristement beau et réel.
La mort est la seule réalité qu'on ne peut contester ni la retarder quand elle vient nous emporter.
Peu qui ont ce courage de la recevoir avec le sourire quand elle vient les entourer de ses bras.
Bisou
 
#3
L’auberge éventrée !

Elle a le chagrin et les regrets au fond du cœur
Complice le masque de jour, de nuit déguise sa peine
Derrière la porte de l’ennui aux mille douleurs
Les paupières posées sur la cheville au bruit de chaînes


Elle oublie le sourire, la vie et la couleur du temps
Celle qui s’écoule sur les rapides courants de la Garonne
Cette envolée de perles d’eau, jeu entre Eole et amant
Quand il couvre ses mains des souvenirs de Vérone


Elle n’est pas reine de son existence de ce soleil
Ces rayons qui n’éventrent les persiennes fermées
La mort en toute modestie avise l’ultime conseil
Cet esprit épuisé entre bourrasques et censure en collier


La barque coulisse dans les flots troubles de l’étang
Sans rames pour se réconcilier avec le bord de la berge
Ainsi le destin dessine à jamais la candeur de cette enfant
Au cœur de ses entrailles, le réfugié de son auberge …


LILASYS

Afficher la pièce jointe 19368
Lola, quelle tristesse mais si délicatement exprimée
Merci pour ce magnifique partage
Bises
Gaby
 

lilasys

Maître Poète
#4
Tristement beau et réel.
La mort est la seule réalité qu'on ne peut contester ni la retarder quand elle vient nous emporter.
Peu qui ont ce courage de la recevoir avec le sourire quand elle vient les entourer de ses bras.
Bisou
Quand on attend rien de la vie ceci est une option envisageable .....Il suffit de rompre les promesses
Bisous Prosateur