• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L’échelle de chaque aube

#1


L’échelle de chaque aube

À l’heure où point le jour − au mois de mai, surtout −,
Quand les gais rossignols trillent dans les tilleuls,
Et que tous nos contours se dessinent partout,
Nos gestes sans paroles sont à l’aube une échelle.


Le ciel n’est pas si haut : il suffit de surprendre,
Par de petits signaux, des bouts de nos peaux tendres,
Que déjà nos esprits parviennent au premier.


Le ciel n’est pas si haut : il suffit que je tende
Mes lèvres vers tes beaux tétons que tu présentes,
Que déjà nos esprits parcourent le deuxième.


Le ciel n’est pas si haut : il te suffit d’entendre
Mon souffle dans ton dos vers ta fente descendre,
Que déjà nos esprits franchissent le troisième.


Le ciel n’est pas si haut : il te suffit d’étendre
La main sur tout le chaud de mon sexe qui bande,
Que déjà nos esprits arrivent au quatrième.


Le ciel n’est pas si haut : il suffit que l’offrande
Tout le long de l’anneau glisse jusqu’à l’amande,
Que déjà nos esprits délaissent le cinquième.


Le ciel n’est pas si haut : il suffit des méandres
Humides du fourreau que mon vit vient distendre,
Que déjà nos esprits gravissent le sixième.


Le ciel n’est pas si haut : il suffit, pour nous fendre,
De nos rires en sanglots et que je me répande ;
Et voilà nos esprits atteignant le septième.


Le ciel n’est pas si haut et son nombre est le sept.
Quand cessent tous les chants dans cette aube qui zèbre
Nos deux esprits jumeaux ressoudés par la fête,
Il nous voit trébuchants, radieux dans ses ténèbres.


Aubépin des Ardrets, Béthel, en février 2016

Illustration : Fresque de Giambattista Tiepolo, Il Sogno di Giacobbe, Palazzo Patriarcale, Udine
 

Vega46

Maître Poète
#2
Superbe....le premier poème qui nous permet d’atteindre le septième ciel tout en douceur....
Félicitations
Amicalement
Maurice Marcouly
 
Dernière édition:

Polymnie2

Maître Poète
#3
Nous n'avons rien compris
Il fallait que nous construisions le ciel sur terre!

car trop d'arthrite circule pour grimper au
7ème barreau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!,
le chiffre de la Sagesse!

On a tout loupé! dommage!
il faut s'assagir!

Merci Aubépin pour ce magnifique poème,
même si je n'ai pas suivi les stations
sur barreau!!!!!maître fixe!!!!!!!!

Amicalement, Polymnie2
 
Dernière édition: