• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L’ÂME EN VIE

glycine

Maître Poète
#1
L'âme en vie

Un jour je vais mourir
Pareil pour toi et eux
Et comme on dit partir
Pour rejoindre les cieux


Deviendrai-je une étoile
Brillant au firmament
Sur cette immense toile
Dans la nuit te veillant


Tant de questions m'assaillent
Est-ce que l'âme survit
Malgré les funérailles
D'un corps étant sans vie


Dans deux générations
Il n'y aura plus de trace
Plus aucune émotion
J'aurai perdu ma place


Car ici-bas sur Terre
Même la mort venue
On ne vit qu'à travers
Des cœurs toujours émus


Seuls resteront mes vers
Sur ce site gravés
Juste un peu de lumière
Prouvant "J'ai existé"


Et si l'âme survit
Reverrai-je les miens
Afin qu'à l'infini
Nos pensées soient en lien

 
Dernière édition:
#2
Très jolie douceur de lignes. Dans deux générations il n'y aura plus d'humain, l'espèce tire à sa fin d'ici une trentaine d'années et pendant ce temps des idiots s'inquiètent de l'avenir de leur morveux qui n'atteindront même pas l'âge de quarante ans. Conséquence d'une terre asphyxiée sans arbres pour fournir l'oxygène dont nous avons besoin... Merci pour ce joli texte.
 
#3
Une pensée inspirée du magnifique poème d'Aubépin des Ardrets "Le dernier Port"
que je mets en "coup de cœur"



L'âme en vie

Un jour je vais mourir
Pareil pour toi et eux
Et comme on dit partir
Pour rejoindre les cieux


Deviendrai-je une étoile
Brillant au firmament
Sur cette immense toile
Dans la nuit te veillant


Tant de questions m'assaillent
Est-ce que l'âme survit
Malgré les funérailles
D'un corps étant sans vie


Dans deux générations
Il n'y aura plus de trace
Plus aucune émotion
J'aurai perdu ma place


Car ici-bas sur Terre
Même la mort venue
On ne vit qu'à travers
Des cœurs toujours émus


Seuls resteront mes vers
Sur ce site gravés
Juste un peu de lumière
Prouvant "J'ai existé"


Et si l'âme survit
Reverrai-je les miens
Afin qu'à l'infini
Nos pensées soient en lien

Très belle inspiration
Merci glycine pour ce partage
Gaby
 

anemone

Maître Poète
#5
Très jolie douceur de lignes. Dans deux générations il n'y aura plus d'humain, l'espèce tire à sa fin d'ici une trentaine d'années et pendant ce temps des idiots s'inquiètent de l'avenir de leur morveux qui n'atteindront même pas l'âge de quarante ans. Conséquence d'une terre asphyxiée sans arbres pour fournir l'oxygène dont nous avons besoin... Merci pour ce joli texte.
JJ
Très jolie douceur de lignes. Dans deux générations il n'y aura plus d'humain, l'espèce tire à sa fin d'ici une trentaine d'années et pendant ce temps des idiots s'inquiètent de l'avenir de leur morveux qui n'atteindront même pas l'âge de quarante ans. Conséquence d'une terre asphyxiée sans arbres pour fournir l'oxygène dont nous avons besoin... Merci pour ce joli texte.
Je suis maman et m'inquiète de l'avenir de mes enfants, de nos enfants.
J'essaie de pratiquer au mieux ces gestes citoyens mais ils ne peuvent évoluer en profondeur qu'à grande échelle.
Il faut de tout pour faire un monde Rêveurlunaire y compris les idiots
Agréable soirée
anémone
 

glycine

Maître Poète
#8
Très jolie douceur de lignes. Dans deux générations il n'y aura plus d'humain, l'espèce tire à sa fin d'ici une trentaine d'années et pendant ce temps des idiots s'inquiètent de l'avenir de leur morveux qui n'atteindront même pas l'âge de quarante ans. Conséquence d'une terre asphyxiée sans arbres pour fournir l'oxygène dont nous avons besoin... Merci pour ce joli texte.
Daniel, je trouve votre pensée plus qu'alarmante !
Ceci dit, je m'inquiète pour la planète... chaque personne devrait en prendre soin... et surtout chaque dirigeant...
La protection doit se faire à l'échelle mondiale... dans un souci commun de préservation...
Concernant les idiots (dont je fais partie à vous lire), il est tout à fait normal que les parents s'inquiètent de l'avenir de leurs enfants
(et non de leurs morveux)... comme il est tout à fait normal que les personnes adultes, parents ou non, s'intéressent aux problèmes
que peut rencontrer la jeunesse dans tous les domaines...

Merci d'avoir réagi à ce texte
 
#10
Chacun y pense à sa façon
cette fin que nul ne connaît
s'imagine plus ou moins colorée!
Moi, on m'a déjà prédit!
"j'ai devant moi vingt cinq pour cent de vie encore,
quant à vous vous avez la mort devant vous!!!!!

Comme quoi, je n'ai qu'à veiller son moment!!!

Ton poème est très bien véhiculé,
que vive pour l'instant le merveilleux de la vie!

Bises Poly