• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'écho con

#1
L'écho con

CON avec l’âme! Quel supplice !
Fait en 2015, sourire !
Je suis satyre des convenances
qui conservent mes essences Congénitales précieuses.
(pensée de Voltaire, modifiée).

Je désire respecter la galanterie provinciale
qui tient plus du satire que de l’honnête homme,
par sa conformation Compatible à l’homme singe !!!
(Pensée de Saron « Romain comique » modifiée)

Nous, concourants, il n’y a pas de Contre-courant entre nous.
en verts sillons » poétisés sont nos idées. Sur le tableau bien pensé brossé ;
il faut juste poser un « con » qui manque à l’appel ou des Cons qui se ramassent à la pelle !


Chacun pour tous, chacun pour soi,
Tout en communion de pensées composées !

Article 1 –

Nous sommes tous, des « Cons’aspirateurs » d’air fiévreux qui couvaient sans

dangérosité à la réflexion générale, mais n’étaient pas sans enjeu. Nous sommes
tous à n’avoir rien compris sur le compromis.
Pour les « Cons’ il y a bulle, » existe une con version peu commune pour
combattre en SATYRE un commentaire, car les Cons’attirent pour
comprendre le Con génital en connexion directe. Le Vatican Con cil s’élève
pour conduire ses convictions et mettre en place le métronome.


RESOLUTION Affaire à suivre…..
Nous sommes tous Cons'cernés par l’ampleur générale désastreuse pour l’avenir.


Article 2 –
Cet article Con tracté Con cerne un contrat qui lie deux personnes en
l’occurrence ici, l’état des Contractuels conciliateur du contre-venant con’
testant, mais surtout il fait ravage dans tous les Contr’actuels qui Con’fortent
la décomposition contre nature de la sphère et nocive pour les Con’citoyens ;
conditions complexes à re Cons sidérer dans tous les Cons’ceps compostées
par le Con’dé.


RESOLUTION Affaire à suivre….
Nous sommes tous concernés, car là aussi nous sommes des faux soyeurs
contagieux !
L’être humain n’est plus conducteur mais pratique la conductance !


Article 3 –
Des corbeilles, bal’Cons, fauteuils, sièges en strapontins, c’est un vrai
« thé’âtre » faisant les Cons’voyages des combles Consistant à faire un compte-
rendu continu, Con’flictuel, avec les citoyens en pleine contagion.
Nous sommes sur les « tas’bourrés » universels sur lesquels s’appuient les sièges
et les fauteuils. Quant aux corbeilles elles Cons-fortent aux balcons le thé’âtre,
avec «les’loges décor » et Con-ciergerie « comm’ères » Cons plissent.


RESOLUTIONS Que faire ?
C’est nous qui les mettons en place, sur fauteuils, sur sièges.
Les bal'Cons face aux corbeilles habillent la mise en scène.
C’est encore à nous à convier la Con’corde pour Con’fier un Con’densé
Cohérent au « Chef d’œuvre » en péril qui devra, lui, Con’venir à mettre en place
un « Con’cord’at » moral et non un portefeuille à l’ombre des cache-misère pour
tout chauffe-cœur.


Article 4-
Lorsque l’Esprit se dégage de la matière, on ne peut se constituer compatissant
et la Con-sidération unanime devient Con’damnable d’avance devant la
consistance dure à cuire ; compacte avec une certaine résistance qui commence
toujours par des Convergences d’idées communautaires.


En contamination, les épées, en coups durs s’entrechoquent en conspiration, et
congestionnent à couteaux tirés, écrasant les Ignorés au ras de « mon nez »
quand le P o r t e f e u i l l e Universel n’existe plus, d’âge en âge assassiné.
Le « Con dort sait », tableau historique des progrès de l’esprit qu’il a esquissé
avant sa mort 1794. Aujourd’hui ces progrès, que l’on continue à vanter, ne sont
actuellement que régression du tableau original.


RESOLUTIONS Que faire ?
La terre est ronde, aucune sortie ne s’en dégage !


Article 5-
Dans les « contines » chante Cons ciens’cieux’se‘ment un crédo mal Con-dansé
faisant « Con « fit’tue’riez » commercialisé, sans compter la déconfiture après
le chaud, le froid au parfum « Pasteur-Isée » !
Les commissaires « du croire » sont muets !


RESOLUTION
Devant la chute qui n’attend que la finale que faire ? si Con la suite !


Article 6 –
La Con’fait’des’rations ! Actuellement consiste à conspirer campagne isolée
en bonne compagnie pour Con-solider le vide. Il n’y a plus rien à Con-sommé,
les Cons’humés à tous prix, car atout prit jusqu’aux racines. Ne restent que des
paroles, comme dans la nuit, belles « Cons’sait’hier ». conspiratrices du rêve
réalité ; complainte convulsive, sans corrélation directe, avec la Con’joncture
actuelle, sans un hallali « Con-trie ».


RESOLUTIONS - Il nous manque l’Accord’Eon

Article 7 –
Complaire conjugue tous les temps avec "Cons'pères" et "Cons-plissent"
as’sert ment’tait » !!! La conjecture reste incertaine, jamais nette et claire,
composée en demi-mots. comm’ère, qu’on côtoyait en sous-sol.
« just hisse » ? brode une toile à double fond en « fil’ratures », « se ment » «
l’hymn’mortelle en fil blanc. Le fil « dort » à côté de l’argent, fait conviction
sans portefeuille.


RESOLUTION manquent bien des quitus à donner !!

Article 8 –
Le complexe en Con-fusion est Con-gelé, puis réchauffé, compatible avec
les commissures des lèvres qui gardent le cachet compostant l’usage du commodat
cogité. (Prêt gratuit d’une chose qu’il faut rendre en nature) !


Nous, comparaissons comme Cons’venus
en « COMPAS-RAISON »,

assimilés au titre de :

PATRIE HAUTE.

Polymnie2, ce 7 novembre 2018

Il y a plus de deux heures de vérifications successives!
je travaille pour rien!
 
Dernière édition:

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#9
Vous avez quand même réussi à oublier le concomitant, je crois.
Alors que c'est le titre du sujet du débat, la concomition sur la con commissure du consumérisme constipant et conspuant de la connerie
d'avoir le choix: des deux, qui plus con que l'autre ? En réponse évidente, les traits sont trop forcés des côtés. C'est con de devoir bouffer tous les jours, je dirais, sinon: On pourrait changer de cons, oui changer de cons yeeeyeeeh. ( pardon, j'm'emballe ->)

Excellent, j'ai beaucoup aimé et me suis même pris au jeu.

Amitiés, Matthale
 
#10
Vous avez quand même réussi à oublier le concomitant, je crois.
Alors que c'est le titre du sujet du débat, la concomition sur la con commissure du consumérisme constipant et conspuant de la connerie
d'avoir le choix: des deux, qui plus con que l'autre ? En réponse évidente, les traits sont trop forcés des côtés. C'est con de devoir bouffer tous les jours, je dirais, sinon: On pourrait changer de cons, oui changer de cons yeeeyeeeh. ( pardon, j'm'emballe ->)

Excellent, j'ai beaucoup aimé et me suis même pris au jeu.

Amitiés, Matthale
Merci à toi d'avoir une ouverture plus grande, mais c'est un jeu et c'est bon de le partager

Avec mes amitiés, Poly