• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

L'âme de la mer.

#1
Par une nuit d'été
la brise murmurante apprend aux riverains
le destin secret de la mer inconsolée,
qui recherche un abri pour noyer son chagrin,
lasse des vagues déferlantes en colère
et fatiguée par l'assaut incessant des lames,
s’enfuit loin dans la terre,
le ciel orphelin y répand ses tristes larmes ;

Ô quel maudit destin,
mer et ciel deux amants faits pour l'éternité!
Aux turpitudes l'amour ne vit lendemain
et immolé sur l'autel de la liberté.
Depuis lors, quand de l'éther s’élève la brise,
sur le rivage s'exhale un relent amer;
tombent les larmes grises.
Mon âme frémit comme celle de la mer.

simlecteur. 07/12/2017
 
Dernière édition:

LUZE

Maître Poète
#10
peut être ainsi
Par une nuit d'été
la brise murmurante apprend aux riverains
le destin secret de la mer inconsolée,
ou
Par une nuit d'été
la murmurante brise apprend aux riverains
le destin secret de la mer inconsolée,


bises et bonne nuit