• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Je ne saurais me disputer ...

lilasys

Maître Poète
#1
Je ne saurais me disputer

Je ne saurais me disputer, avec une douce allumée
Dont le cœur tourmenté fait le bruit du verre pilé
Un petit cœur en cristal qu’un beau jour, on a cassé
On ne peut lui rendre cause de vouloir le recoller
Même si cette osmose fait du bruit, agace les oreilles,
Ce qui compte, après tout, c’est que l’allumée se réveille

Il n’est pas de piment dans ce petit pays
Aux couleurs de ciment et de gris de nuit
La seule chaleur vraie, au détour de la ville
Même si c’est abstrait, même si c’est futile

C’est celle qu’on reçoit de l’autre du regard
Lorsqu’il s’aperçoit qu’il se voit dans le miroir
Lorsque la misère qu’il croyait au bout du monde
Frappe à sa porte de façon furibonde

Parce qu’elle est lassée d’attendre au coin d’une rue
Que l’heure de s’émouvoir, pour le monde soir venue
Il n’y a pas eu de véritable guerre, depuis le dernier vent
Pourtant on peut voir partout, des victimes, des morts vivants

Les longues cicatrices des violents et affreux combats
Que livrent sans cesse des sans-abri, à la faim et au froid
Depuis les beaux quartiers chics des grandes avenues
Jusqu’aux ruelles sordides des bourgs perdus dans les champs
Des fantômes errent, comme s’ils tombaient des nues
De se rendre compte qu’il existe encore des sentiments

L’allumée reverra le soleil encore des années
L’allumée sentira ses doux rayons chauds
L’allumée oubliera le vilain coup de soulier
Qui laissa son petit cœur en morceaux.......

LILASYS


images (1).png




 

Perceval

Maître Poète
#7
Encore un joli texte qui en dit long sur la condition humaine !

Si tous les gars du monde
Décidaient d'être copains
Et partageaient un beau matin
Leurs espoirs et leurs chagrins
Si tous les gars du monde
Devenaient de bons copains
Et marchaient la main dans la main
Le bonheur serait pour demain

Extrait ! Paul FORT

Amitiés
Parceval 1.png
 

Lucie Mathis

Maître Poète
#8
L'argent dirige le monde !
"Je ne saurais me disputer"
Que faire face à des abrutis !
La précarité gagne du terrain,
La classe moyenne est le plus touchée,
Les pauvres payent pour les riches !
Malheureusement le malheur des uns font le bonheur des autres !
La solidarité est ringarde !
Pathétique !

Bisous Lola.