Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

"J'ai eu cette chance..."

#1
De tous mes pleurs, loin de ton cœur, en cet ailleurs
Se noie le feu, du temps joyeux, de tes yeux bleus
Grandit ma peur, dans la froideur, des longues heures
Ce fut l'enjeu, pour être heureux, à vivre à deux.


De ce néant, je suis pourtant, reconnaissant
Je t'ai aimée, comme jamais, jusqu'au sommet
Précieux moments, étincelants, comme le diamant
En résumé, toujours charmé, rien à blâmer.


Il me plairait, de recouvrer, le feu sacré
De revenir, aux doux plaisirs, de tes désirs
Tendres soirées, à savourer, ton corps sucré
De te ravir, jusqu'à rougir, jusqu'à guérir.


Un seul souci, des plus précis, dans mon récit
Je t'ai blessée, avec excès, rage insensée
Loin du déni, tout est fini, tu m'as banni
De ce passé, tout a cessé, contraint forcé...


(Phil Ver 2021, Alexandrin libre)
 
Dernière édition:

GABY73

Maître Poète
#2
De tous mes pleurs, loin de ton cœur, en cet ailleurs
Se noie le feu, du temps joyeux, en tes yeux bleus
Grandit ma peur, dans la froideur, des longues heures
Ce fut l'enjeu, pour être heureux, à vivre à deux.

De ce néant, je suis pourtant, reconnaissant
Je t'ai aimée, comme jamais, jusqu'au sommet
Précieux moments, étincelants, comme le diamant
En résumé, toujours charmé, rien à blâmer.

Il me plairait, de recouvrer, le feu sacré
De revenir, aux doux plaisirs, de tes désirs
Tendres soirées, à savourer, ton corps sucré
De te ravir, jusqu'à rougir, jusqu'à guérir.

Un seul souci, des plus précis, dans mon récit
Je t'ai blessée, avec excès, rage insensée
Loin du déni, tout est fini, tu m'as banni
De ce passé, tout a cessé, contraint forcé...

(Phil Ver 2021, Alexandrin libre)
Bravo et merci Phil
Gaby