• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ils ne coopèrent guère à l'année

jeanmibol

Maître Poète
#1
L’été trop chaud succède au doux printemps
Qui a laissé l’hiver et sa chemise
A un crochet de mars en l’éreintant
Mais avril les ont mis dans sa remise
Là où l’automne avait une épaule démise.

Ce quarteron établi en saisons
N’aime pas trop la camaraderie
Et n’habitent pas les mêmes maisons
Dotées de parc, de cour, de garderie
Finement surveillées par la gendarmerie

Ils n’ont pas de querelles de clocher
Puisque sonnent les cloches à l’année
Mais l’été ne veut pas se rapprocher
Du printemps qui pleure sa fleur fanée
Et l’automne et l’hiver ont l’âme trépanée

Chacun reste dans un couloir précis
Tracé par on ne sait quel architecte
Dans cette idée de créer un récit
De banquise, de blanc lys et d’insecte
Qui se respectent mais qui vivent dans leur secte.