• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Il est temps, ô poète d'écrire.

#1
Il est temps, ô poète d'écrire

Il est temps, ô poète d'écrire,
Respire la campagne, immortel,
Seul le vent sous ton vers est mortel
Laisse à jamais ton amante rire ;

L'aurore naît toujours quand ta main
Caresse les nuages d'étoile
Qui naissent sous l'empirique toile
De la nuit, pour un autre demain ;

Souvins t'en que l'enfant regardait
L'enfantine course du grand fleuve,
La tête penché là d'où s'abreuve
Le ciel, et pour lui l'eau paradait ;

Dans un élan suberbe l'oiseau
S'envole encor de l'email rivière
Tu perçois toujours sa noble et fière
Allure sous l'ombre d'un roseau ;

Curieux tu foules l'univers
Pour toi la forêt devient immense
Ton encrier y trouve semence
Et tu restes l'enfant de ses vers ;

Je connais ce parfum de saison
Prends ma main et allons le cueillir,
Impossible, il ne puisse finir
De nous émerveiller sans raison ;

Ô visionnaire ton génie
Est de voir l'invisible destin
De la rosée au petit matin
Poète ta rime est infinie...

Daniel Beau le poète rêveur
06 décembre 2018
Inknotpad
Google Chrome
21:18

Poème en prose en ennéasyllabe.
 
#2
Daniel.
Pour quelqu'un qui ne sait pas écrire bravo.
Alors que nous concocteriez nous si vous saviez écrire.
Amicalement
Gaby