• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ici

#1
Au clair de l'automne.

Encore un éveillé la main pleine de rouge
Un brin aérien d'où l'on le sait la cime
Qu'impérieux ce soir l'autre zéphyr écime
À l'heure ma foi dit où seul son éclair bouge,

Quel huchier tout là-bas varlope à coup de gouge,
L'azur encor levant et semble à coup de lime
Réduire le soleil et son spectre sublime
Mais jetant sur le sol ses ors que bête fouge ;

Dans un bois le renard, sur ce lit d'humus frais
Foule d'un pas léger ce qu'hier tu m'offrais
Toi qui chaque septembe encor ici festonne,

Allume l'âtre enfin sonne le cor au bois
Et chante moi l'amour au son pur du hautbois
Pour que tout l'horizon nous dessine l'automne...

Daniel beau le poète rêveur.
01 octobre 2019
Inknotpad
Google Chrome
15:35
 

Cortisone

Maître Poète
#2
Au clair de l'automne.

Encore un éveillé la main pleine de rouge
Un brin aérien d'où l'on le sait la cime
Qu'impérieux ce soir l'autre zéphyr écime
À l'heure ma foi dit où seul son éclair bouge,

Quel huchier tout là-bas varlope à coup de gouge,
L'azur encor levant et semble à coup de lime
Réduire le soleil et son spectre sublime
Mais jetant sur le sol ses ors que bête fouge ;

Dans un bois le renard, sur ce lit d'humus frais
Foule d'un pas léger ce qu'hier tu m'offrais
Toi qui chaque septembe encor ici festonne,

Allume l'âtre enfin sonne le cor au bois
Et chante moi l'amour au son pur du hautbois
Pour que tout l'horizon nous dessine l'automne...

Daniel beau le poète rêveur.
01 octobre 2019
Inknotpad
Google Chrome
15:35
Très b bel écrit automatique al Daniel
Merci de ce partage
Amicalement
Gaby