• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Hennissent les chevaux sous un ciel menaçant

jeanmibol

Maître Poète
#1
Un ciel gris-fer, noir-encre et des découpes rousses
A des allures de guerriers
Sortis grimés de leurs terriers
Pour fichtre aux demeurés des coulures de frousses

Les fermiers attablés entendent les chevaux
Hennir en cambrant leur dos fauve
Et piaffer qu’un maître les sauve
Sans prendre le temps de s’occuper de ses veaux

Le ciel lâche des eaux sur la campagne morne
Et l’herbe et les blés sont trempés
Au moment où tous les rampés
(Limaçons, escargots) s’entrecognent la corne

Ces eaux sont de la pluie rassurant les chevaux
Qui ont la peur bleue du tonnerre
Et la foudre qui le vénère
Après que les nuées ont tissé l’écheveau

Les fermiers attablés vont voir dans les étables
Leurs vaches aux grands yeux de biche
Dont la cuisse lisse se fiche
De ces étalons, ces mâles blonds irritables.