Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Hackœur

#1
Hackœur

À trop avoir à cœur
Tout ce désir de plaire
J’ai trouvé un hacker
Cachée sous deux paupières

Ses yeux ont la couleur
De l’or et de la suie
Comme on la voit aux heures
De la nuit konkanie

Ses lèvres roses plantent
À mon cœur une clé
Tant douce que sanglante

Qui m’ouvre tout entier
Et perce le secret
Que je voulais cacher

Aubépin des Ardrets
 
#2
Hold-up
Je veux subtiliser en douce

Tout ce que tu recèles

En imposteur

Dans ton coffre for intérieur

Délivre m’en le code

Cette clef souveraine

Qui rouille dans ta tête

Dans ta banque secrète

Mais surtout ne transfère

Que de l’or vrai

Du vif-argent

Point de billets de pacotille

Au filigrane délitescent

Je veux des lingotières

De la liquidité limpide

Qui coule à flots

Et qui rutile

Au creux des mains

Qui indiciblement dessine

Autour de ton miroir

Un cercle numineux.
Voilà ce qu'est tout l'art de rafler et de bien faire main basse sur cet étrange éclat que peuvent avoir les mots, clinquants ou mystérieux, qui font que tout pirate digne en peu de ce nom tend la main attirée, irrésistiblement, vers l'étrange lueur, cependant qu'à ses yeux s'allume la terreur de s'y voir consumer. Je vois le braquage comme si j'y étais ;-) Merci, Agatatha, pour ce commentaire semblable au tac au tac des armes automatiques ;-)
 
#6
un hackoeur en konkanie
cancanait sur le coup
de midi et sur le col
de la canette bise
qui coucounait les canetons
en frise sur le lagon
coin coin avait perdu la clé
de la cancanière
la fermière
légère et court têtue
comptait déjà sur le bécu
des larges becs
pour la cantine
du midi
stop dit la marinette
Merci, Agatha, de répondre en poésie : j'adore l'idée que des textes puissent en engendrer d'autres et qu'un dialogue s'instaure alors entre eux ;-)