• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

gâteaux roulés

#1
gâteaux roulés

voilà que ce jour m’est donné
d'évoquer la soirée livide
aux quatorze vers d’un sonnet :
ta tentative de suicide

je te revois penché, garrot
noué autour d'un de tes bras,
assis auprès de ton bureau
et je me cache sous mes draps

maman qui crie au téléphone
la mort que l’aiguille te donne
les secours et la lumière bleue

moi je fais des gâteaux roulés,
papa, qui me font oublier
que depuis dans ma vie il pleut

aubépin des ardrets
 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#2
gâteaux roulés

voilà que ce jour m’est donné
d'évoquer la soirée livide
aux quatorze vers d’un sonnet :
ta tentative de suicide

je te revois penché, garrot
noué autour d'un de tes bras,
assis auprès de ton bureau
et je me cache sous mes draps

maman qui crie au téléphone
la mort que l’aiguille te donne
les secours et la lumière bleue

moi je fais des gâteaux roulés,
papa, qui me font oublier
que depuis dans ma vie il pleut

aubépin des ardrets
Triste
Pas du tout ce à quoi on s'attend
Bonne journée
Amicalement
Gaby
 
#3
Triste
Pas du tout ce à quoi on s'attend
Bonne journée
Amicalement
Gaby
Merci, Sentimentale, d'avoir accepté de poser un commentaire sous cet étrange texte pour lequel la ponctuation ne m'a pas semblé des plus importantes, de même que l'emploi des majuscules ne m'a pas semblé nécessaire (comme si je tentais de faire de cet événement un acte minuscule...) Oui, c'est inattendu, comme l'est à chaque fois ce souvenir se présentant à moi lorsque je fais des gâteaux roulés : j'étais encore tout jeune enfant lorsque je me mis à faire des gâteaux roulés très régulièrement, après cet événement, pendant l'hospitalisation de mon père. Mais je ne compris que beaucoup plus tard le lien intime, et qui me semblait inexplicable, qui existait entre la confection de gâteaux roulés (sucrés et chaleureux) et cette tentative de suicide (aussi froide que la lumière bleue du gyrophare d'une ambulance)... La résilience est un processus bien étrange ;-)
 
Dernière édition:

glycine

Maître Poète
#4
Bonsoir Aubépin,
Une occupation constituant un dérivatif pour distraire l'esprit afin qu'il supporte mieux la peine...
C'est aussi une sorte de protection...
Un poème intimiste sur une douloureuse blessure d'enfance... Émouvant...
 
Dernière édition:
#6
Bonsoir Aubépin,
Une occupation constituant un dérivatif pour distraire l'esprit afin qu'il supporte mieux la peine...
C'est aussi une sorte de protection...
Un poème intimiste sur une douloureuse blessure d'enfance... Émouvant...
Merci, glycine, d'avoir lu ce texte. Oui, une blessure d'enfance rarement évoquée et pratiquement impossible à évoquer dans le cercle familial, y compris élargi, tant personne ne la veut entendre. Je lui passe de temps à autre quelque onguent qui l'apaise en roulant des gâteaux ;-),