Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Flux et refus.

Fafnir

Maître Poète
#1
Les larmes dans les yeux,
Où voudrais tu qu'elles soient ?
Au creux de l'oreiller ?
Ou dans des bas de soie ?

A tanguer sous la lune,
A narguer la fortune
A surnager l'écume
En naufragées des dunes,

Embruns qui se parfument
Des odeurs de la mer
Aux senteurs d'amertume
Sous mes narines amères

Où ne filtre plus que l'air
De rien.

Le regard figé sur la voilure brisée,
J'écope et pourtant je ne sombre,
Les heures sont des marées
Y refluant le sombre

Que mes pensées inondent
D'une farouche onde
De volonté profonde.

Les larmes dans les yeux
Je navigue à vue,
A perte de ciel bleu
Sur des flots inconnus.

25 novembre 2021

 

lebroc

Maître Poète
#2
Les larmes dans les yeux,
Où voudrais tu qu'elles soient ?
Au creux de l'oreiller ?
Ou dans des bas de soie ?


A tanguer sous la lune,
A narguer la fortune
A surnager l'écume
En naufragées des dunes,


Embruns qui se parfument
Des odeurs de la mer
Aux senteurs d'amertume
Sous mes narines amères


Où ne filtre plus que l'air
De rien.


Le regard figé sur la voilure brisée,
J'écope et pourtant je ne sombre,
Les heures sont des marées
Y refluant le sombre


Que mes pensées inondent
D'une farouche onde
De volonté profonde.


Les larmes dans les yeux
Je navigue à vue,
A perte de ciel bleu
Sur des flots inconnus.


25 novembre 2021
Un flux et reflux qui nous entraînent sur les belles vagues de cette poésie
J'aime beaucoup la dernière strophe
Amitiés