• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Faites nous ce bonheur d'être là.

#1
Faites nous ce bonheur, d'être là

L'amour cet instrument frappe nos destinés
Avec innocence et soigne nos airs moroses,
Ô sauvages pleurs, fragiles et lentes roses
Nous importe dessin de vos cœurs enbruinés,

Et nous allons le soir en vos bras allongés
Mourir avec plaisir et d'un geste l'on pose
Nos plus jolis secrets pour la visible cause
De vos regards brûlants où nos yeux sont plongés,

Savons nous consoler vos premières détresses
Guérir vos coups du sort de nos moindres caresses,
Ce drame de l'orgueil un jour mort par la flamme,

Vous sensibles déclins de nos esprits bornés
De trop faire et vouloir nos plaisirs pardonnés
Faites nous ce bonheur, d'être là noble femme...

Daniel beau le poète rêveur
07 octobre 2019
Inknotpad
Google Chrome
18:26
 

Cortisone

Maître Poète
#2
Faites nous ce bonheur, d'être là

L'amour cet instrument frappe nos destinés
Avec innocence et soigne nos airs moroses,
Ô sauvages pleurs, fragiles et lentes roses
Nous importe dessin de vos cœurs enbruinés,

Et nous allons le soir en vos bras allongés
Mourir avec plaisir et d'un geste l'on pose
Nos plus jolis secrets pour la visible cause
De vos regards brûlants où nos yeux sont plongés,

Savons nous consoler vos premières détresses
Guérir vos coups du sort de nos moindres caresses,
Ce drame de l'orgueil un jour mort par la flamme,

Vous sensibles déclins de nos esprits bornés
De trop faire et vouloir nos plaisirs pardonnés
Faites nous ce bonheur, d'être là noble femme...

Daniel beau le poète rêveur
07 octobre 2019
Inknotpad
Google Chrome
18:26
Quel beauté Daniel
Merci
Amicalement
Gaby
 

saoirse

Maître Poète
#3
Faites nous ce bonheur, d'être là

L'amour cet instrument frappe nos destinés
Avec innocence et soigne nos airs moroses,
Ô sauvages pleurs, fragiles et lentes roses
Nous importe dessin de vos cœurs enbruinés,

Et nous allons le soir en vos bras allongés
Mourir avec plaisir et d'un geste l'on pose
Nos plus jolis secrets pour la visible cause
De vos regards brûlants où nos yeux sont plongés,

Savons nous consoler vos premières détresses
Guérir vos coups du sort de nos moindres caresses,
Ce drame de l'orgueil un jour mort par la flamme,

Vous sensibles déclins de nos esprits bornés
De trop faire et vouloir nos plaisirs pardonnés
Faites nous ce bonheur, d'être là noble femme...

Daniel beau le poète rêveur
07 octobre 2019
Inknotpad
Google Chrome
18:26
Que voila belle façon de parler d'une femme désirée, fantasmée, les mots sont délicats et la musique douce, merci pour cette balade