• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1
Ex-voto

Soucieuse de ne pas claquer des talons
Sur le marbre veineux de cette église à Lyon,
Vous tendez les mollets pour marcher sur le bout
D’escarpins violets comme on frôle une joue.

Les regards échangés, devant, sur le parvis,
Avant que d’allumer le feu de nos envies,
N’ont eu pour seule audace que rires entendus
De bad boy et de garce en survêt’ et fendue.

Vous connaissez les lieux derrière les huisseries :
La lumière des cieux y joue des éclaircies
Au travers d’entrelacs qui tachent nos deux peaux.

Et pendant que nos jeux glissent sur le banc brut
Où se mêlent nos vœux, dans le transept, au sud :
Vos deux
seins dans l’éclat du reflet des vitraux...

Aubépin des Ardrets, Colline de Fourvière

__________
bad boy = mauvais garçon en anglais
 

iboujo

Maître Poète
#2
Un lieu insolite dont les vitraux se souviendront...

le banc aussi ,

pas de voeux de chasteté je constate


Sonnez les matines !
pour un superbe sonnet

bises jojo
 

zuc

Le chat noir
Membre du personnel
#3
j'fais des bêtises derrière l'église.... dedans aussi ;)
 
#4
Un lieu insolite dont les vitraux se souviendront...

le banc aussi ,

pas de voeux de chasteté je constate


Sonnez les matines !
pour un superbe sonnet

bises jojo
Merci, iboujo, pour cette lecture ! Comme il arrive souvent, quand une soliste rencontre un soliste dans un lieu insolite, l'affaire tourne vite au duo ;-)
Je passe sur le "Sonnez les matines" : il y aurait tant à dire...