• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Donnez-nous...

thesmile

Maître Poète
#1

Donnez-nous le temps…de nous apprécier.
Permettez-nous de nous étudier.
Monsieur, mettez donc votre main
Au dessus de mon sein.

Les mots qu’y me désirent
Se lisent dans vos yeux,
Vous faites de moi un navire,
Quelle petite touche d’odieux.

Mais, monsieur, je chavire
A la lecture de votre sourire.
Touchez ce corps, je vous l’offre
Et percez donc mon coffre!

Monsieur, de vous à moi
Etes-vous encore puçois ?
Je me donne à vous, dans ce lit,
Je vous donne toute ma vie.

Notre union est sûrement impossible
Oublions un instant que je suis une cible.
La meilleure façon de me tuer
Est très simple, il faut juste m’aimer.

Foutons les remords dans l’eau
Oublions tous les ragots,
Que ce monde est beau
Que vous comblez tous mes idéaux.

Monsieur, je veux goûter votre chair,
Je veux vous voir devenir vert
Quand vous aurez découvert
Tout mon savoir faire.

Votre corps me plait,
Fallait-il vous l’avouer ?
Monsieur, j’ai un peu honte
Vis-à-vis du comte.

Si on me voyait si libertine,
Nous finirions à la guillotine.

Adieu, monsieur, il est grand temps.



The Smile

 

Cortisone

Maître Poète
#2

Donnez-nous le temps…de nous apprécier.
Permettez-nous de nous étudier.
Monsieur, mettez donc votre main
Au dessus de mon sein.


Les mots qu’y me désirent
Se lisent dans vos yeux,
Vous faites de moi un navire,
Quelle petite touche d’odieux.


Mais, monsieur, je chavire
A la lecture de votre sourire.
Touchez ce corps, je vous l’offre
Et percez donc mon coffre!


Monsieur, de vous à moi
Etes-vous encore puçois ?
Je me donne à vous, dans ce lit,
Je vous donne toute ma vie.


Notre union est sûrement impossible
Oublions un instant que je suis une cible.
La meilleure façon de me tuer
Est très simple, il faut juste m’aimer.


Foutons les remords dans l’eau
Oublions tous les ragots,
Que ce monde est beau
Que vous comblez tous mes idéaux.


Monsieur, je veux goûter votre chair,
Je veux vous voir devenir vert
Quand vous aurez découvert
Tout mon savoir faire.


Votre corps me plait,
Fallait-il vous l’avouer ?
Monsieur, j’ai un peu honte
Vis-à-vis du comte.


Si on me voyait si libertine,
Nous finirions à la guillotine.


Adieu, monsieur, il est grand temps.



The Smile

Un brin erotique mais si bien écrit.
Merci thesmile
Bises
Gaby