Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Dans la cuillère

#1
Dans la cuillère

J’ai préparé pour aujourd’hui
Un moment qui sera épique
Consacré au verbe qui luit
Un petit goûter poétique


Quelques ami.e.s, des connaissances
Ont reçu l’invitation
À me présenter leur science
Des pieds sans claudication


Il y aura le grand Vincent
Psittacidé un brin simiesque
Qui perroquise en grimaçant
Quelques terza rima dantesques


Et puis la belle Haramilla
Qui tant nous sait ensorceler
Par ses rimes sans foi ni loi
Où tremblent tous nos osselets


Le beau Gillou lira son livre
- Elles sont toutes, quand il lit,
Pendues haut et court à ses lèvres
Rêvant, au gibet, de son lit -


Chloé a parlé d’un sonnet
- Plus souple au lit qu’à l’écriture
Ses mots ne font que m’assommer
Mais cest le prix de ses postures


On m’a dit qu’un gardien de nuit
Qui manie le colt à six coups
Dans le 9-3, à Saint-Denis,
Dégainera des haïkus


Une bobo bimbo catho
Qu’a pas d’toutou mais qu’a tout lu
Déclamera tous ses octos
Qui parlent d’amours révolues


Je crois aussi que Souleymane
A mis du flow sur sa tristesse
- Son père est mort, paix à son âme -
En écrivant sur Damoclès


Sur WhatsApp Helena m’a dit
Qu’aussi viendrait son troubadour
Ils font des vers tous les mardis
Et s’aiment tous les autres jours


Antoine apportera sa muse
Dont les tankas sont si osés
Qu’il est possible alors que fusent
Quelques regards prédisposés


Quant à moi j’ai fait un gâteau
Orné d’un grand nombre de cœurs
Et j’ai pris aussi la photo
Et mon reflet dans la cuillère :




Aubépin des Ardrets
 
Dernière édition:

zuc

Le chat noir
Membre du personnel
#2
un goûter poétique un p'tit café ou un thé avec les p'tits fours ça fait très mondain,;)
moi j'dis pourquoi ne fait on jamais de barbecue poétique avec apéro merguez et côte de bœuf un truc plus gargantuesque;)
 

Agatha

Maître Poète
#5
oh lala les verbes luisants dans le creux de la cuillère
et paix sur Damoclès Dieu ait son arme
les octos gênèrent des festins révolus
podologie claudicante privilège de l'âge
un psittacidé perroquise avec sa guenon
et pourquoi moi suis-je t-y pas évitée
moi dont personne a remarqué......
oui j'ai vu vous êtes sur tous les fronts de bataille
vous n'avez pas le temps de voir les vieilles biques
bon je prépare le bouillon
je travaille pas mes commentaires
j'ai à faire
 
Dernière édition:

Agatha

Maître Poète
#6
Quand il eut vu son image, ce qui lui sert de tête,
dans la face concave de la cuiller de son déjeuner,
Bob se vit à l’envers et, perdant le moral,
ne fut pas à ramasser à la petite cuiller.

Mais subitement inspiré, il eut l’idée de s’admirer,
il était narcissique, dans la face convexe.

Et alors, quel bonheur !

Il était bien à l’endroit, sa tête en haut, ses pieds en bas.

Il était à l’endroit, à l’endroit prévu.

Il était au rendez-vous avec lui-même !

Ca n’arrive pas tous les jours !
 
Dernière édition:

Agatha

Maître Poète
#9
admirez ce chef d'oeuvre ce trompe l'oeil encadré on voit les coeurs et le peintre dans la cuillère comme les grands d'autrefois qui se portraituraient sur tous leurs tableaux
 
Dernière édition:
#10
un goûter poétique un p'tit café ou un thé avec les p'tits fours ça fait très mondain,;)
moi j'dis pourquoi ne fait on jamais de barbecue poétique avec apéro merguez et côte de bœuf un truc plus gargantuesque;)
Merci, zuc, pour ce passage. Ne vous fiez pas au vernis des mondanités : il couvre souvent les cruautés les plus raffinées. Mais, vous avez raison : il faudrait être gargantuesque en tout ;-)
 
#13
oh lala les verbes luisants dans le creux de la cuillère
et paix sur Damoclès Dieu ait son arme
les octos gênèrent des festins révolus
podologie claudicante privilège de l'âge
un psittacidé perroquise avec sa guenon
et pourquoi moi suis-je t-y pas évitée
moi dont personne a remarqué......
oui j'ai vu vous êtes sur tous les fronts de bataille
vous n'avez pas le temps de voir les vieilles biques
bon je prépare le bouillon
je travaille pas mes commentaires
j'ai à faire
Vous avez raison, marinette, de ne jamais travailler vos commentaires : je les adore ainsi ;-)
 
#14
Quand il eut vu son image, ce qui lui sert de tête, dans la face concave de la cuiller de son déjeuner, Bob se vit à l’envers et, perdant le moral, ne fut pas à ramasser à la petite cuiller.

Mais subitement inspiré, il eut l’idée de s’admirer, il était narcissique, dans la face convexe.

Et alors, quel bonheur !

Il était bien à l’endroit, sa tête en haut, ses pieds en bas.

Il était à l’endroit, à l’endroit prévu.

Il était au rendez-vous avec lui-même !

Ca n’arrive pas tous les jours !
C'est vrai, vous avez raison : le narcissisme est souvent convexe. Pourquoi cela ?
 
#15
admirez ce chef d'oeuvre ce trompe l'oeil encadré on voit les coeurs et le peintre dans la cuillère comme les grands d'autrefois qui se portraituraient sur tous leurs taaableaux
C'est un cliché personnel. Je suis l'unique responsable du gâteau, de l'agencement et de la cuillère. En prenant cette photo (de bien piètre qualité, j'en conviens), c'est effectivement ce genre de tableau que vous évoquez que j'avais en tête ;-)
 
Dernière édition: