• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Désir de clarté...L'amitié pérenne...Forme le sonnet pétrarquien mise en image par mon ami Mohamed Zeïd dit Flormed.

tieram

Maître Poète
#1
2_en_110.png


Désir de clarté.

La douceur de nos traits brillant sur le vélin,
À la suite il convient de dévoiler sa plume,
Or ce vers dans la nuit semble tant sibyllin.
Chante belle Érato la lune se consume.

Mais le rimeur est là pour aimer d’un câlin,
Une muse embellit un penchant dans la brume
Qui sourit à l’aurore en ce cœur orphelin,
Il entend son écho dans l’ivresse bitume.

On écrit un sonnet au fleuron d’un amour
Nul ne chantonne plus l’oraison si funèbre
Que résume le soir un esprit exalté.

Apprends-moi cher poète et cela sans détour
Le courant de ce ru d’un écrivain célèbre
Dans chacun de tes mots ce désir de clarté…

Maria-Dolores


Rebond de mon ami Flormed Mohammed Zeïd...

L'amitié pérenne

Un vers que mon calam grave sur un vélin
Me sert de mot secret pour la dame à la plume
Dorée. Ô belle amie, un écrit, sibyllin
Soit-il, est, sous tes yeux, un feu qui se consume.

Qui pourrait négliger un beau regard câlin,
Ce doux rayon d'éclair qui transperce la brume
Des maux pour se loger dans le cœur orphelin
De l'aède lassé de ne voir que bitume ?

L'amitié tant qu'elle est plus pure que l'amour
Sème la joie au nez même d'un soir funèbre.
À l'ombre d'un complice on se sent exalté.

La parole a besoin, pour fleurir, de détour
Un discours plat s'oublie, une phrase célèbre

Pérenne en se vêtant de soyeuse clarté…

signat10.gif
22-08-2019​

bjnb
 
Dernière édition: