Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web.
Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.

  • Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Couvre-feu

#1
125950021_10157872121816048_904895701566699639_n.jpg


Que voulez-vous la porte était gardée
Que voulez-vous nous étions enfermés
Que voulez-vous la rue était barrée
Que voulez-vous la ville était matée
Que voulez-vous elle était affamée
Que voulez-vous nous étions désarmés
Que voulez-vous la nuit était tombée
Que voulez-vous nous nous sommes aimés.
Paul Éluard
Recueil : "Poésie et vérité"


 
#3
Un tout bien armé à l'époque!
bride tout d'une façon gigantesque!
à ce jour jusqu'au grotexe!
Une évolution tendant à effacer
les sentiments !
Tuer au lieu de blesser!

Le froid des rues le soir
est pire que l'hiver avec glace!
Et le jour fusent seuls nos pas!

Cette liberté retrouvée fut bien
mal utilisée!
A ce jour elle est enchaînée!

Bien venus ces mots rappels,
couvre-feu déjà nous ramène!!!!!

Merci Paule, bises Poly
 
Dernière édition: