• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Couleur de Femme

#1
Couleur de Femme

C’était le sujet du Printemps des poètes

Le revers de la médaille

Est-ce trop de penser : « Ô temps suspends ton vol !»
Arrête le mystère en la mère éprouvée !
Aux proches familiers qui retiennent l’envol
D’une larme témoin sans jamais désarmer !
Quand du vide silence emplissant la chapelle
Déborde le trop plein de nos Âmes rebelles,
Elles ne pénètrent pas mais assistent au supplice
De cet insurmontable inflexible calice,
Pour la faible maman plus forte que le chêne
Sous la blême apparence une écorce résiste
Dans l’acceptation que sa force déchaîne
De la désespérance accablante soliste !


Elle a l’âge où l’aurore appuie sur le déclin
Lorsque sa fille aînée arrive au paradis.
Douloureux souvenir Ô combien cristallin
Nous laisse le miroir figé où tout brandit !
Sur visage glacé le marbre devient cire
Et du corps fatigué le sentiment expire !

Portée de courage conduite jusqu’au seuil
Elle berce l’enfant dans son étroit cercueil
Où l’urne dans ses bras paraît chercher le sein.
Ce geste machinal ressuscite plus saint
Car l’amour maternel recouvrant le filial
Orchestre la Grandeur l’ultime sans usure.

Lors, la marche funèbre aborde la nuptiale
Au rythme de l’amour lui-même sans mesure,
Sous l’humble soumission en ce don qui retourne,

Sublime le destin, d’elle ne se détourne.

Polymnie2 fait en 2008

Je l'ai posté à lettres ouvertes car c'est un exemple (triste) de la force et du courage de la femme
d'autant qu'elle a perdu son mari deux mois plus tôt!​
 

Polymnie2

Maître Poète
#4
c'est un bel hommage que tu rends a cette Femme !
Je viens de le lire et le relire avec émotion
Amitiés
Perceval

Merci Perceval, c'est un visage parmi cent visages que possèdent les femmes
Ces un cas douloureux certes mais une femme sait combattre aussi!

Celle-ci, je l'ai rencontrée en famille avec tous les siens réunis, trois filles,
à tous les repas fêtant un quelconque plaisir, c'était la nouvelle famille
d'un de mes frères, qui agrandissait la nôtre et qui a connu la guerre
ses grands soucis par la suite! Heureuses rencontres, que de joies
rebondissaient!

Elle vit toujours, je lui rends visites deux ou trois fois l'an!
nonante ans déjà! avec un parapluie bien garni!

Voilà pourquoi, il faut connaître la couleur de la femme
parmi tant d'autres exemples méritant!

Et j'embrasse toutes les femmes
qui se sont battues et ont combattu
avec la soif de s'en sortir!

Bises Perseval, Poly


 

Polymnie2

Maître Poète
#6
Triste Poly
Du vécu pour certaines
La loi des series * catastrophes ,*
Et pourtant
Elle abordé avec courage son chagrin et son désespoir

Femme courageuse et digne

Tes mots sont tournés de manière " forte*
C'est à pleurer

Bises jj
Ma jojo, oui, si tu savais ma peine
en ce dernier rendez-vous,
où je la taisais devant cette force de cette âme
à côté de moi, qui me tenait la main,
Ce sont mes sanglots retenus
qui se sont évadés tous nus
Mon incompréhension
ravivée sous la
plume

Je suis restée avec tous les clichés vivants,
il a fallu que je les écrive pour faire la poussière!
Mes mots ont suivi le chemin de ceux qui
savent pénétrer l'Autre!
s'armer de leurs bagages sans rien y ajouter!
c'est un deuil qui reste nu de beauté!
Une sage rage m'aiguisait!
le contre poids de
la balance

C'est ce que tu connais!
Bises ma Jojo, Poly

Et je souhaite que l'œil de celui qui a
insulté toutes les femmes
se pose sur toutes les pages du site!​
 
Dernière édition:

Polymnie2

Maître Poète
#7
La vie est d’une tristesse quelquefois !....
Bises Poly
Oui Maurice, c'est pour cela que je ne m'entoure pas de rêves,
je vis la réalité de tous sentiments,
de toutes les injustices gratuites ou non,
que je ne pardonne pas!
sans haine, sans déception,
mais avec une indifférence
accablante suffisante!
ceci me permet de rencontrer tous les beautés
qui se dressent, en les âmes comme on dit "bien nées"!
qui sont, pour moi des valeurs primordiales!
La vraie tristesse est une leçon pour tous!!
Et pour moi aussi bien entendu!​

Bises Poly​
 
Dernière édition:

Philaly

Maître Poète
#11
Quand une femme se relève d'une telle double épreuve, qu'elle connait le "revers de la médaille", elle est indéniablement plus forte et plus belle !
Ton texte est émouvant, d'autant que l'histoire est vraie.
Bises Poly
 

Polymnie2

Maître Poète
#12
Quand une femme se relève d'une telle double épreuve, qu'elle connait le "revers de la médaille", elle est indéniablement plus forte et plus belle !
Ton texte est émouvant, d'autant que l'histoire est vraie.
Bises Poly
Oui hélas! je ne pourrai jamais inventer un deuil, ni un divorce
quand on sait combien ils font mal parfois!
J'ai presque pleuré un jour sur un soi disant deuil poétisé!
J'ai très très mal supporter qu'il n'existait pas!
Quelque temps après elle a vécu le deuil, cela ne m'a rien fait!
une indifférence totale m'habitait!

Quand on mime une peine, on parle d'une façon impersonnelle
pour clamer les émotions au travers d'images mais on ne parle
pas à la première personne du singulier!

Comme du dis, deux chers deuils, il faut avoir le moral solide
pour supporter, et je pense que mes mots, comme dit à raison
Jojo, montraient d'eux mêmes la véracité de la douleur pesante.

Merci Philaly pour ton partage, bises Poly