• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Comme deux viens cons

coqhardi

Maître Poète
#1
Comme deux vieux cons

Le dernier vient de quitter la maison
On se retrouve seuls sans nos garçons
Éparpillés en France, dans notre nation
Un à Nice, l' autre à Paris et le petit à Mâcon

Cela fait bizarre, un drôle d'effet
C'est calme, une vie bien rangée
Avant l'heure, c'est Pépère et Mémère
Comme Raymond et Huguette, ses commères

Le matin, je me rends au turbin
Ma moitié dort dans des draps de satin
Un petit bisou en signe d'au revoir
Dehors c'est la nuit noire

15h, je rentre de mon boulot
Elle fait beau, elle fait ses carreaux
J'enfile short, baskets, je vais courir
Je rentre douche pour me rafraîchir

Elle assise relax avec sa broderie
Je pars bricolé dans la buanderie
18h30 fini je regarde mon émission
Elle prépare pour le dîner, une collation

Seul à table devant mon assiette pour le repas
Car Madame fait régime, elle ne mange pas
Le soir, je regarde la télé dans le canapé
Pyjama, pantoufles au pieds

Ma femme est dans la chambre à coté
Sur Internet entrain de tachter
Je me couche hôtel des culs tournés
Je m'endors et commence à ronfler
 

Cortisone

Maître Poète
#3
Comme deux vieux cons

Le dernier vient de quitter la maison
On se retrouve seuls sans nos garçons
Éparpillés en France, dans notre nation
Un à Nice, l' autre à Paris et le petit à Mâcon


Cela fait bizarre, un drôle d'effet
C'est calme, une vie bien rangée
Avant l'heure, c'est Pépère et Mémère
Comme Raymond et Huguette, ses commères


Le matin, je me rends au turbin
Ma moitié dort dans des draps de satin
Un petit bisou en signe d'au revoir
Dehors c'est la nuit noire


15h, je rentre de mon boulot
Elle fait beau, elle fait ses carreaux
J'enfile short, baskets, je vais courir
Je rentre douche pour me rafraîchir


Elle assise relax avec sa broderie
Je pars bricolé dans la buanderie
18h30 fini je regarde mon émission
Elle prépare pour le dîner, une collation


Seul à table devant mon assiette pour le repas
Car Madame fait régime, elle ne mange pas
Le soir, je regarde la télé dans le canapé
Pyjama, pantoufles au pieds


Ma femme est dans la chambre à coté
Sur Internet entrain de tachter
Je me couche hôtel des culs tournés
Je m'endors et commence à ronfler
Qui ne connaît pas l'hôtel des culs tournés ??? Dans des draps de satin, mazette
Amicalement
Gaby
 

LUZE

Maître Poète
#7
un écrit très réaliste , on s'y croirait , sourire


ça fait un choc quand on se retrouve sans enfants c'est sûr
il faut se trouver de nouveaux horizons et de nouveaux plaisirs à deux !

tu devrais rectifier ton titre ,car il est bizarre , rire !
 
Dernière édition: