• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1
Caméléons exsangues

Tous les caméléons vivent dans l’imposture.
Comme imite violon des voix la tessiture,
Ces mignons contrefont les us des sociétés
Pour ainsi s’y confondre et s’y faire apprécier.

S’il faut donner l’enfer pour voir le paradis,
Ils distribuent le fer qui fait les corps raidis.
Faut-il un baisemain qu’ils penchent en avant
Pour souffler comme un point leurs lèvres sur doigts blancs.

La peur et l’assurance expliquent leur regard :
Un œil pour la prudence et l’autre en traquenard ;
Prêts à prendre la fuite ou à tirer la l a n g u e.

Ces Janus oculaires et rois du mimétisme
Prennent souvent les airs de vivants traumatismes,
Tant les courbe conduite et normes les exsanguent.

Aubépin des Ardrets
 
#2
Caméléons exsangues

Tous les caméléons vivent dans l’imposture.
Comme imite violon des voix la tessiture,
Ces mignons contrefont les us des sociétés
Pour ainsi s’y confondre et s’y faire apprécier.


S’il faut donner l’enfer pour voir le paradis,
Ils distribuent le fer qui fait les corps raidis.
Faut-il un baisemain qu’ils penchent en avant
Pour souffler comme un point leurs lèvres sur doigts blancs.


La peur et l’assurance expliquent leur regard :
Un œil pour la prudence et l’autre en traquenard ;
Prêts à prendre la fuite ou à tirer la l a n g u e.


Ces Janus oculaires et rois du mimétisme
Prennent souvent les airs de vivants traumatismes,
Tant les courbe conduite et normes les exsanguent.


Aubépin des Ardrets
Admirablement bien construit.
 
#7
Rien ne sert à porter un masque car il viendra un jour où il tombera.
Beaucoup de vérités sont dites dans ce joli poème.
Prosateur
Merci, Prosateur, pour cette lecture.
Toute mascarade commence quand la nuit tombe et prend fin quand le jour se lève : c'est souvent dans les plus profondes périodes de ténèbres que les caméléons connaissent leurs heures de gloire...