• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1
Boussole parcellaire

Dans le ciel étiolé de mes renoncements,
J’ai découpé les heures passées sans voir la lune,
J’ai établi la somme de tous mes errements,
Et j’ai trouvé les failles pour en tirer les lignes.


Astronome de mes irrégularités,
Ainsi que métronome de tous mes contretemps,
J’ai dressé cette carte de mes aspérités,
Et je te la confie : un souvenir d’antan.


Prends en soin, je t’en prie, comme d’une nostalgie,
Conserve-la comme un relief sous la mémoire,
Une brume effacée tout au fond d’un tiroir.


Lumière balbutiante d’une vieille bougie,
Zébrée de fulgurances, clairsemée de repères
:

Tu y verras l’essence de nos vies fragmentaires.

Aubépin des Ardrets
 

Polymnie2

Maître Poète
#8
Merci, glycine. Toujours surpris que les vers de ma voix intérieur puissent résonner chez d'autres ;-)
Il y a des vers qui sont véritables verres, qui renvoient des multiples rayons de soleil!
Pourquoi?
parce que l'auteur a un objectif visé,
et que le lecteur suit le texte ignorant ce qui suit!
L'œil véritable miroir de l'âme, saisit un rai de lumière ! beau jeu de rôle
découvre la rose ou elle se pose!

Un superbe poème, ouvert comme un livre!
Tu as fait toi même le bilan, mais pas pour rien!
Tu en fais une carte que tu confie!
" Une brume effacée tout au fond d'un tiroir"

Arrive la bougie, l'essence de nos vies......

Une construction parfaite sur belle assise, comme un confiteor tout fort sans rien dire!!

Merci à toi, Amicalement, Polymnie2
 
#9
Il y a des vers qui sont véritables verres, qui renvoient des multiples rayons de soleil!
Pourquoi?
parce que l'auteur a un objectif visé,
et que le lecteur suit le texte ignorant ce qui suit!
L'œil véritable miroir de l'âme, saisit un rai de lumière ! beau jeu de rôle
découvre la rose ou elle se pose!

Un superbe poème, ouvert comme un livre!
Tu as fait toi même le bilan, mais pas pour rien!
Tu en fais une carte que tu confie!
" Une brume effacée tout au fond d'un tiroir"

Arrive la bougie, l'essence de nos vies......

Une construction parfaite sur belle assise, comme un confiteor tout fort sans rien dire!!

Merci à toi, Amicalement, Polymnie2
Merci, Polymnie, d'avoir gentiment consacré un peu de votre temps à cette réflexion sur cet étrange couple que forment l'auteur et le lecteur se rencontrant au prisme de quelques mots ;-)