• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Biondo veneziano, Occhi di Valeria

#1

Biondo veneziano, occhi di Valeria

Santa Lucia de Venise au Grand canal,
J’attends la ligne 2 après 10 h de rail.
Dans le vaporetto pour San Zaccaria,
J’oublie tout le métro, pour tes yeux Valeria.

Paris est sans lagune et pourtant l’on s’y noie
Aux regards de ses brunes dont les jupes tournoient.
À Lutèce, aux Arènes, le sable et la poussière
Les sacrent toutes reines dans les rais de lumière.

Mais la Sérénissime joue les ombres cachées,
Les brumes maritimes sur le rouge-orangé
Des briques arrangées au clapotis des ondes.

Sous peu je serais à tes pieds, mia cara,
Per una sorpresa che ti arrufferà

En mèches dérangées, ô vénitienne blonde !

Aubépin des Ardrets