• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

AVANT... MAINTENANT

glycine

Maître Poète
#1
Avant... Maintenant

Avant quand un homme abordait
Une femme dans la rue
Elle en était flattée
Souriant à l'inconnu


Aujourd'hui c'est condamné
De pervers il est traité
Pour l'avoir importunée
Une plainte est déposée


Avant quand un maître d'école
Tout naturellement
Posait sa main sur l'épaule
D'un enfant


C'était en guise d'affection
Sans arrière-pensée
Aujourd'hui, c'est un démon
Un pédophile à arrêter


Tous les codes ont changé
À cause de prédateurs malades
La méfiance s'est installée
On s'entoure de barricades


Comment faire pour draguer
Pour laisser parler son cœur
Même un regard est refusé
Plus de contact, plus de chaleur


Et si l'élève pleure
Comment le consoler
Comment calmer sa peur
Surtout pas le toucher

 
Dernière édition:

Polymnie2

Maître Poète
#2
C'est de tout pareil!
chasser le naturel
c'est jeter du gel
sur une âme déjà glacée!
Ces interdits sont de mauvais goûts
ne limitant en rien ce que j'appelle
une tare, un vice!

Par contre, la seule règle qui a été
à tort bannie, c'est le vouvoiement
qui n'était que respect pour autrui!
cette petite barrière entre le bureau
du maître et ceux des élèves!
l'estrade!

Dès qu'un tu est prononcé, c'est
là que l'élève perd ses distances!

Faut-il croire que la citoyenneté
est dépravée au moindre geste
sans mauvaise pensée?

Aucune commune mesure
doit être confondue!
Tous ces excès relevés pénalisés
à outrance amènent le doute!

Merci Glycine pour la réflexion,
utile à chacun,

Bises, Poly
 
Dernière édition:

glycine

Maître Poète
#3
C'est de tout pareil!
chasser le naturel
c'est jeter du gel
sur une âme déjà glacée!
Ces interdits sont de mauvais goûts
ne limitant en rien ce que j'appelle
une tare, un vice!

Par contre, la seule règle qui a été
à tort bannie, c'est le vouvoiement
qui n'était que respect pour autrui!
cette petite barrière entre le bureau
du maître et ceux des élèves!
l'estrade!

Dès qu'un tu est prononcé, c'est
là que l'élève perd ses distances!

Faut-il croire que la citoyenneté
est dépravée au moindre geste
sans mauvaise pensée?

Aucune commune mesure
doit être confondue!
Tous ces excès pénalisés
à outrance amènent le doute!

Merci Glycine pour la réflexion,

Bises, Poly
Merci à toi Poly... pour le développement de ta réflexion...
Tu as raison... Ce qui importe dans toute relation, c'est le respect...
Belle journée... Bises
 

prose16

Maître Poète
#7
Comme ton écrit sonne juste! Oui tout est "verrouillé" par la peur de...
Tu cites les enfants à l'école, et moi qui suis bénévole pour la lecture de contes après l'école, tu ne peux empêcher un tout petit de venir te sauter dans les bras pour te faire un bisou, c'est une spontanéité d'enfant! C'est compliqué d'analyser tout ça...merci de ce partage qui entraîne bien des réflexions...bisous Sabine