• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Autre procédé

#1
Il est facile de créer une information et une autre puis une autre encore jusqu'à que vous soyez submergé et c'est le but.
Je me rappelle quand je vivais chez mes parents, ma mère me demandait tellement de choses à la fois que j'avais du mal à tout retenir, vous pensez que vous valez mieux qu'un enfant qui n'est pas assez pas concentré pour tout retenir ?
Prenons un exemple, une information la plus simple du monde, si celle-ci a un lien indirect avec une information plus importante et c'est généralement le cas, si la première information à vos yeux est tombée dans les oubliettes, vous avez déjà perdu le fil de l'histoire en cours de chemin.
Bon, comme ce n'est jamais simple, allons plus loin, si vous abordez différents sujets qui ont le même fond ( la politique par exemple) il suffira d'insister sur un détail pour créer une polémique et grossir ce détail en phénomène national pour que ce détail au départ insignifiant devienne votre première préocupation, devienne le centre de toute votre attention et que tous les autres sujets prennent moins d'importances et sortent de votre mémoire ou se bloquent dans un coin de votre mémoire jusqu'au moment où ils seront remplacés par d'autres sujets encore.
Les faits divers sont généralement utilisés pour le côté sensationnel, émotionnel, ils le sont assez souvent dans ce but là, donc un fait divers peut cacher une information plus importante également mais être à l'inverse considéré comme un simple fait divers parmi tant d'autres, fait divers pour lequel votre attention aura été doublé, dit autrement, le fait divers sera passé sous votre nez sans que vous ne remarquiez rien.
L'information tourne non seulement autour de chez vous, elle peut avoir un impact bien au-delà de chez vous, le monde entier par exemple, pas toujours bien entendu mais à force de s'entrecroiser, les petites informations également peuvent se mélanger à d'autres plus grandes, elles peuvent tout simplement être mentionnées ou agrandies directement, une information peut devenir un stratagème, un concept assez sophistiqué qu'on appelle de la désinformation, par exemple.
Depuis l'arrivée des ordinateurs, d'internet, d'une certaine modernité, ils se sont intéressés à ceux que pensaient les gens " archives de l'INA" non pas pour savoir si vous mangez bien le midi etc... mais pour avoir une base sur laquelle se baser , s'appuyer et sur laquelle évoluer car bien entendu, il est tout à fait possible de récupérer cette information pour faire de la propagande, c'est maintenant ce qui arrive quand quelqu'un vous dit quelque chose comme " c'était mieux avant en pensant à quelque chose de précis ou en général" ces archives ont un pouvoir de propagande comme des documentaires incontestables qui prouvent finalement à partir d'une mentalité qu'ils ont su nous modeler grâce à différents procédés de par les générations, les inventions, les nouveautés modernes ou contemporaines pas forcément technologiques d'ailleurs etc... nous amener à faire contester pour que nous considérions ceci comme ringards obsolètes etc...
C'est le même procédé que pour les familles quand l'enfant devient presque adulte lors de sa crise d'adolescence et qu'il considère son père et sa mère comme un peu "has-been", "dépassés", "vieux jeu" etc.... Il pourrait s'agir d'une réaction tout à fait basique, une affirmation des adolescents face à ce qu'ils considérent des règles puissiéreuses de leur parents parce qu'ils veulent que leur futur devienne à leur image et ne soit plus dicté par les règles anciennes de leur parents, ce qui par la même occasion leur permet de devenir des adultes, donc pensez-y.
Une prison aujourd'hui n'est plus pareille qu'une prison d'avant, pourquoi je dis ça ?
Parce que si l'on veut faire de vous quelque chose en particulier, il suffit de vous emprisonner dans une image de vous,
dans une information culturelle, " les irréductibles gaulois" les super révolutionnaires français etc...
ce qui bien entendu est loin de la réalité mais qui a le mérite de vous faire miroiter des pseudo réalités et vous convaincre qu'elles vous concernent,
par delà, vous suivez un chemin tout fait afin que vous compreniez les codes de l'information publicitaires, de l'information de masse etc.. Vous devenez ce quelqu'un d'un autre temps, vous n'êtes plus comme votre père ou votre grand mère etc... vous ne le serez plus, vous n'appartenez plus au même schéma de l'information,
certains diront que c'est l'évolution, c'est vrai mais il ne s'agit pas de la votre, c'est l'évolution d'une société que l'on peint non pas dans votre intéret mais dans ceux qui ont tout à y gagner " eux" comme d'autres disent mais que je ne développerais pas ici.
Si vous avez le sentiment de satisfaction, si l'information est devenu une mémoire vivante et qu'elle vous met en déroute sur quelque chose qui vous aurait amener à découvrir le pot aux roses, vous ne découvrirez jamais ce qu'il en est et penserez toujours la même chose.
Il existe bien sûr des cycles, tout dessinés également, à mon avis assez similaire à partir de maturité et du recul de la vie car les vécus et priorités vis à vis des âges sont les mêmes mais bon, ce n'est pas tout à fait exact, prenons l'exemple de celui qui a travaillé à partir de 14 ans, et vous qui bossez à partir de 21 ans, votre vie même avec le recul et la maturité à tous les âges (30-50-70 ans) etc pour schématiser tout aussi grossiérement ne pourraient que diviser encore plus les avis sur ce qu'était la vie par rapport à une autre dans une génération qu'elle n'a pas connu etc... Ce qui est chose certaine, c'est que nous avons tous tendance à partir d'un certain âge à ne plus trop se remettre en question ni à réfléchir à toutes ces choses, l'énergie manque peut être ou on pense être au-dessus de ça après avoir tant retourné toutes ces questions de haut en bas , en large et en travers mais cette information l'a aussi nous induit dans quelque chose qui se retourne contre nous.
La famille est divisée généralement en trois, d'abord les enfants, ensuite les parents et ensuite les grands parents, depuis à peine un siècle, chacune de ces générations ont perdu leur point commun principal, ces repères qu'ils ne partagent plus, l'un n'a jamais connu le début de l'humilité avec des véhicules avec des chevaux, l'autre ne connaissait pas internet et l'autre n'a connu ni le ressenti des parents et des grands parents sur ces deux points et les parents et grands parents ne connaissent pas le ressenti des enfants qui baignent dans la technologie etc... car à leur âge, ils n'avaient pas tout ça.
L'information par des procédés comme le recensement est d'une autre importance, il n'y a pas que l'information audio-visuel, il y a d'autres informations que vous donnez qui se retournent contre vous à longueur de journée, les recensements et toutes les informations que vous donnez sur votre famille à cette journée pour l'embauche du travail , on la sous-estime très souvent, comment elle s'appelle déjà ??? euh oui, le rendez-vous à la médecine du travail, dans mon exemple personnel,
on m'a dit clairement qu'on voulait mon carnet de santé par rapport à la vaccination et on m'a fait parler de mes parents, bien sûr les plus sceptiques penseront que c'est tout à fait logique mais en y réfléchissant ca ne l'est plus du tout car autant de profondeurs pour un simple rendez-vous sans suivi n'a rien d'autre comme intérêt que de prendre de nouvelles informations sur vous et les différentes et nouvelles maladies que les nouveaux métiers ou nouvelles générations connaissent a son lot d'importance pour "eux".
Il existe par exemple des informations plus générales qui paraissent tout à fait banales, celles des cartes par région qui montrent qu'une région y connait plus de maladies chroniques ou d'autres plus de ci et de ça, vous voyez toutes ces informations permettent à ceux qui la détiennent de mieux cerner ce que devient leur société, si elle évolue comme il le souhaite, si elle ralenti, si elle accélère en cadence plus vite que prévu etc...
L'information même la plus banale sur votre téléphone, sur votre ordinateur peut permettre d'apporter de nouveaux procédés à l'information, c'est ce qui est entrain de se passer avec l'intelligence artificielle via les compteurs linky pour ne citer que ceci.
L'information est aussi un procédé qui se recrée par l'intérêt de celui qui la détient, elle peut être spéculative, devenir un pronostique, des statistiques,
en réalité, elle l'est bien plus que ça mais nous sommes bien d'accords que nous vivons non pas pour l'information mais à travers de celles-ci car nous survolons l'information en zappant celles-ci sur les chaines télé ou en lisant les journaux etc.. nous sommes donc prisonniers de celle-ci, prisonniers d'une image qui nous englobe
et qu'on aura beaucoup de mal de façon collective à se débarasser, qu'elle veut nous définir, nous donner une identité, nous donner un caractère etc...
Il faudrait constamment dire ce que l'on pense mais en même temps on jouerait le rôle d'indicateur, il faudrait alors boycotter mais ça reviendrait alors à la même chose ou alors il faut se poser et prendre l'information dans tous les sens et ne jamais la prendre comptant et refaire comme avant, l'information dans les bistrots, refaire le monde autour d'un verre en se moquant des gouvernements qui nous méprisent et se moquent de ce que nous sommes tant que nous leur apportons satisfaction et sommes pour eux des pions sur un échiquier.
A quoi ça servirait ? Est-ce toujours d'actualité ? Ca sert à avoir le dessus sur l'opinion que l'on placarde sur une masse, nommée autrement " la population' et oui c'est toujours d'actualité, les gens continuent à refaire le monde et mépriser tous ces gens qui ne valent pas un sous et qui se prennent pour je ne sais quoi alors qu'ils servent concrétement à rien. Mais les mentalités évoluent et plus l'information évolue dans le sens qu'on lui donne, plus elle devient dangereuse car de nouveaux phénomènes de propagandes officielles crée des vagues de division, de fragilisation, d'isolement et de violences dans un peuple uni. Certains connaissent ceci via le procédé des fakes news, d'autres connaissent aussi le phénomène des théories du complot, encore une fois, les choses ne sont pas aussi simples et paraissent drôles et amusantes mais sont alarmantes et périlleuses.
Seulement à force de nous habituer à des informations de plus en plus difficiles à entendre ou à une réalité de plus en plus violente, on est comme moins sensible, comme certains diront on en devient comme" plus immunisés" , je dirais plutôt qu'on devient de moins en moins humains, on hiérarchise nos priorités, il y a une forme de survie à ça mais cette forme de survie ne doit pas devenir un mode de vie où l'un doit écraser l'autre pour survivre.
Quand vous cherchez du travail et que vous voyez des centaines de personnes pour 18 postes, allez-vous considérez votre voisin de fauteuil comme un être humain qui a droit à votre respect ou à un concurrent supplémentaire qui menace votre liberté de vivre heureux en ayant des projets plein la tête grâce à votre travail que vous imaginez déjà avoir ? L'information a des formes variées et n'a pas toujours le même mot pour la définir, elle se complexifie ( désolé si le terme ne s'écrit pas comme ça) Les codes ne sont plus les mêmes ou remplacent les anciens et font que vous devez immédiatement comprendre, très souvent prendre du recul, tout le temps être aux aguets car un matin, vous ne saurez plus ce qu'il se passe autour de vous car tout aura changé et vous ne comprendrez plus pourquoi.
Pourquoi je raconte tout ceci ? Parce que malheureusement avec plus d'une personne je me retrouve dans cette situation où il y a peu à espérer que l'autre réussira à retrouver le filon de l'information, trop d'informations ont passé et ont submergé la personne par de la désinformation, de la propagande etc.. et arrivés à un moment certaines personnes sont plus fragiles à ce relâchement et ne peuvent plus comprendre, sont prisonnières d'avoir laissé trop longtemps l'information leur passer sous le nez au détriment d'une conscience réduite à néant pour permettre définitivement au système de l'information de les imprégner d'informations erronées.
Leur petit péché mignon est aujourd'hui, la science, elle ne caractérise pas exactement notre société mais elle sert carrément et très précisément à ces intérets et depuis un petit moment déjà. Mais, chacun a sa liberté de penser, enfin normalement parce que depuis l'excés de l'individualisme dans notre société moderne, l'homme pensote et fait des débats pour mieux rester dans ses retranchements contrairement à ce que l'on nous fait croire des débats, ils ont seulement cette vocation, les scientifiques font des débats, les politiques font des débats et ils ne sont jamais d'accords, ce n'est pas un bel exemple ça ? Bon voilà, je crois que si vous avez eu le courage de lire ce texte et que vous l'avez compris, vous devez vous en sortir pas trop mal, non pas parce que je l'ai écrit mais parce que si j'ai écrit ça c'est pour que des personnes qui ne l'ont pas écrit arrivent à le comprendre. Pour les autres, je ne sais pas si j'ai espoir mais s'il y a un déclic, écoutez -le , ça pourra toujours vous être utile !
 

Pièces jointes