• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

ATELIER si vous désirez améliorer vos écrits ou poser des questions , entrez là :

LUZE

Maître Poète
#21
Merci à vous deux pour les compliments
, ravie que mon image te plaise Momo

je vais expliquer plus haut dans le commentaire avant l'image le pourquoi des changements effectués dans ton texte , ça peut aider à comprendre certaines règles de la poésie classique
 

Vega46

Maître Poète
#22
A érien sur les hautes cimes, tu rimes !13
L ’air y est si pur, le ton si haut, tu t’envoles !.11
É éternel en pensers, au son des holorimes,
X ylophone aux âmes fières au tin frivole,13
A mour poétique, prestige aux ondes fines,13
N ulle mélodie n'harmonise autant les cieux !.12 mais un e à élider
D onne à ce beau vol une ode féminine,11
R êveur aux doux échos, timbres judicieux,13
I déalise ce roi à la langue divine,13
N aturels vers saints où plane l’esprit de Dieu ! 13.

il est beaucoup mieux comme ça
Du boulot pour mon amie Luze j’ai essayé de reprendre l’acrostiche dans sa première version en modifiant légèrement en fonction des pieds que tu trouvais.
Bises Maurice
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#27
Hello, juste pour savoir si mon Alexandrin est correct :) (sauf pour les répétitions qui ne sont pas des erreurs, même si cela peut le dénaturer.
Merci.

Pierre de Lune


En adieu des besoins, adieu les besogneux,
La gloire qui s’adjoint, créée les malheureux,
Je m’émerveillerais, de voir votre pourpoint,
La veille éclipserait, cet ultime besoin,


Si elle apparaissait, m’empêchant de dormir,
La sentir à côté, serait mon repentir,
Car en la regardant, il y a le futur,
Même en me souvenant, de ses écrits d’Arthur,


Finement retouchés, avec des mots d’enfants,
Nous laissant bouche bée, ô nous les mécréants,
Les mots adolescents, en dernières annales,
Et en voyant les gens, en pierre tombale,


Cette belle éclairée, une lune ajourée,
Accessible à l’année, de pensées au touché,
De voir ce pourpoint, et m’endormir ainsi,

Ne restant jamais loin, du possible infini.
 

LUZE

Maître Poète
#28
Hello, juste pour savoir si mon Alexandrin est correct :) (sauf pour les répétitions qui ne sont pas des erreurs, même si cela peut le dénaturer.
Merci.

IL y a quelques erreurs

Pierre de Lune


En adieu des besoins, adieu les besogneux,
La gloire qui s’adjoint, crée les malheureux,. 11
Je m’émerveillerais, de voir votre pourpoint,
La veille éclipserait, cet ultime besoin,


Si elle apparaissait, m’empêchant de dormir,
La sentir à côté, serait mon repentir,
Car en la regardant, il y a le futur,
Même en me souvenant, de ces écrits d’Arthur,


Finement retouchés, avec des mots d’enfants,
Nous laissant bouche bée, ô nous les mécréants,
Les mots adolescents, en dernières annales,
Et en voyant les gens, en pierre tombale,: 11


Cette belle éclairée, une lune ajourée,
Accessible à l’année, de pensées au touché,
De voir ce pourpoint, et m’endormir ainsi,/11

Ne restant jamais loin, du possible infini.
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#29
En pierre tombale = 6 je vois pas l'erreur = En Pier -re tomba-le = 6
J'ai recompté le reste, pas de onze.
La gloire qui s’adjoint 6, créée les malheureux 6,
De voir ce pourpoint 6, et m’endormir ainsi 6,
La dernière syllabe finissant en consonne se prononce il me semble sauf en liaison comme endormir ainsi.

ce qui donne :

De voir-e ce pourpoint 6
 

LUZE

Maître Poète
#30
tout faux
En pierre tombale = 6 je vois pas l'erreur = En Pier -re tomba-le = 6
J'ai recompté le reste, pas de onze.
La gloire qui s’adjoint 6, créée les malheureux 6,
De voir ce pourpoint 6, et m’endormir ainsi 6,
La dernière syllabe en consonne se prononce il me semble.
En/ pie/rre /tom/bale 5

La /gloi/re/ qui/ s’ad/joint /6, créE ./ les/ ma/lheu/reux 5,
De /voir/ ce/ pour/point/ ,5 et/ m’en/dor/mir/ ain/si 11,
La dernière syllabe en consonne se prononce il me semble
non les e de fin de vers sont toujours muets
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#31
Tom ba le = 3 il y a le point final pour appuyer la dernière syllabe.
C'est au féminin : la gloire ... Cré/ ée les malheureux. 6
de voi/r ce pourpoint 6 pour moi le r se prononce avant le mot suivant s'il commence par une consonne.
 

LUZE

Maître Poète
#32
Tom ba le = 3 il y a le point final pour appuyer la dernière syllabe.
FAUX . les e de fin sont toujours muets

C'est au féminin : la gloire ... Cré/ ée les malheureux. 6 non créée n'est pas correct mais avec un ou deux e on ne prononce pas deux sons ; si tu mets créait là oui
de voi/r ce pourpoint 6 pour moi le r se prononce avant le mot suivant s'il commence par une consonne., règle totalement farfelue , voir c'est un son
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#33
Bon ben on est pas sorti du sable, je vous le dis ^^
Je vais continuer à écrire aux sons, parce que ça me gave X)
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#36
Parce que dans créée y a deux é donc deux syllabes. c'est le e final qui est muet j'avais compris.
Et je crois que sur ce coup tu te trompes.
 

LUZE

Maître Poète
#40
je crée
tu crées
il crée
nous créons
vous créez
ils créent


Passé composé

j'ai créé
tu as créé
il a créé
nous avons créé
vous avez créé
ils ont créé

dans ton vers c'est au présent