• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.
#1

Aphrodites anciennes


Aphrodites anciennes, qu’a su l’âge courber,
Nymphes noyées de plis dont la fraîcheur des lys
Encensait mes antiennes. Ô belles de Courbet,
Ou de Botticelli, souvenirs de délices,


Je vous vois cheminer aux trottoirs de la ville,
Et user vos semelles en petits pas frottés.
Vos mains parcheminées, les points de vos aiguilles
Sur vos noires dentelles, vos cheveux frisottés,


Vaporeux ou bien mauves, votre dos arrondi,
Rappell’nt à tous les fauves d’ignorer les on-dits,
Et de mordre la vie, avant qu’ell’ ne les morde.


Aphrodites anciennes, élégantes maîtresses,
Vous qui fûtes des chiennes ou de belles tigresses,
Qu’importent les lazzis qu’a pu lancer la horde :


Vous avez su passer outre les regards torves
Qui disaient « C’est assez ! » aux rayons de votre orbe
Qu’aujourd’hui ils envient, en petits pas frottés.


Aubépin des Ardrets
 
Dernière édition: