• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Affiche sur la place des bourgs l'arche de ma Lumière

rivière

Maître Poète
#1
Affiche sur les places des bourgs l’arche de ma Lumière

Écoute, ma Vénérée , ma Sirène, ma Maîtresse,
le vent de mon Amour, et la brise de mes mots,
laisse-moi te chanter encore le soleil de ta féminité,
et l’estuaire de ta douceur,

je te rapporte chaque jour, tremblante, à genoux,
l’océan de mon coeur, et la carte des étoiles,
habite en moi,
j’ai tant besoin de ta Grâce.

Affiche sur les bocages, sur les places des bourgs,
l’arche de ma Lumière,
je veux être l’eau que tu bois,
et voguer sur le jardin miraculeux de ton visage,

je veux être l’ombre de ton ombre
sur le cadran de ta vie,
irradie-moi de ta délicatesse,
je veux être ta robe courte qui te sanctifie,

et qui s’imprègne de tes parfums,
je veux être ta peau que tu caresses,
et la mantille de tes nuits.
Je n’ai à t’offrir que quelques odes saphiques

gravées sur la marée de nos ruts,
et des versets célébrant les ciels d’azur de ta Beauté,
consume-moi,
entre en moi et brame-moi,

mène-moi, tribade, jusqu’aux prairies de la Jouissance,
contemple les dunes de mes seins,
illumine le lait ardent de mes noces,
délivre-moi des messages de tendresse

accoudée au balcon de nos ivresses.
Les paroisses des frondaisons connaissent
les serres de mes aisselles,
et les mousses de ma Toison-corolle,

divulgue-moi à jamais
des ballades de Passion sur la pierre du silence,
et devant le tertre de mes mamelons,
fulgure-moi !

Sophie Rivière

 
Dernière édition:

Cortisone

Maître Poète
#2
Affiche sur les places des bourgs l’arche de ma Lumière

Écoute, ma Vénérée , ma Sirène, ma Maîtresse,
le vent de mon Amour, et la brise de mes mots,
laisse-moi te chanter encore le soleil de ta féminité,
et l’estuaire de ta douceur,

je te rapporte chaque jour, tremblante, à genoux,
l’océan de mon coeur, et la carte des étoiles,
habite en moi,
j’ai tant besoin de ta Grâce.

Affiche sur les bocages, sur les places des bourgs,
l’arche de ma Lumière,
je veux être l’eau que tu bois,
et voguer sur le jardin miraculeux de ton visage,

je veux être l’ombre de ton ombre
sur le cadran de ta vie,
irradie-moi de ta délicatesse,
je veux être ta robe courte qui te sanctifie,

et qui s’imprègne de tes parfums,
je veux être ta peau que tu caresses,
et la mantille de tes nuits.
Je n’ai à t’offrir que quelques odes saphiques

gravées sur la marée de nos ruts,
et des versets célébrant les ciels d’azur de ta Beauté,
consume-moi,
entre en moi et brame-moi,

mène-moi, tribade, jusqu’aux prairies de la Jouissance,
contemple les dunes de mes seins,
illumine le lait ardent de mes noces,
délivre-moi des messages de tendresse

accoudée au balcon de nos ivresses.
Les paroisses des frondaisons connaissent
les serres de mes aisselles,
et les mousses de ma Toison-corolle,

divulgue-moi à jamais
des ballades de Passion sur la pierre du silence,
et devant le tertre de mes mamelons,
fulgure-moi !

Sophie Rivière

Merci Sophie de ta nouvelle publication sensuelle..
J'aime beaucoupton vers
Je veux être l'ombre de ton ombre
Mais le x m''arrête.
Bisous bisous
Gaby
 

rivière

Maître Poète
#3
Bonjour Gaby,
je te remercie beaucoup pour la joliesse de ton message.
Veux-tu dire que mes vers ont ici un contenu pornographique
quand tu écris "le x m'arrête" ?

Bonne journée.
Gros bisous.
Sophie
 

Cortisone

Maître Poète
#4
Bonjour Gaby,
je te remercie beaucoup pour la joliesse de ton message.
Veux-tu dire que mes vers ont ici un contenu pornographique
quand tu écris "le x m'arrête" ?

Bonne journée.
Gros bisous.
Sophie
Mais non pas du tout. Tu n'as pas compris. Ton vers je veux être l'ombre de ton ombre m'aurai bien plu à t'emprunter mais la lettre x du mot veux est difficile à placer en acrostiche.
Hi hi belle méprise
Bisous