• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Abandon

#1
- Sortir de la conception de divinité de sa propre personne.
- Entrer dans l'humilité la plus sincère.
- S'enraciner dans la constance au sein de Sa Voie sans entrer dans le piège du quantitatif ; préférer l'ordre qualitatif.
- Le cœur peut se retourner à tout moment : une seconde suffit. Que sa paix s'irrigue encore et encore d'effluves divines et qu'elle accompagne mon comportement !

Plus que jamais je SUIS par, pour, avec et en Lui.
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#2
ça va être compliqué je sens ^^
Moi je l'ai vu par la fenêtre pas plus tard que t'as l'heure.
Ben les monologues, ça fait du bien ^^
 
#3
ça va être compliqué je sens ^^
Moi je l'ai vu par la fenêtre pas plus tard que t'as l'heure.
Ben les monologues, ça fait du bien ^^
La facilité n'est pas quelque chose que l'on décide, alors oui c'est compliqué, très même. :) Comme je le disais dans l'un de mes messages, l'Amour véritable est pudique, et pour « s'abandonner » complètement, il faut beaucoup de temps, laisser s'installer une certaine forme de confiance pour que l'on puisse se laisser porter par Lui.
Qui sait si le bien-être que tu as pu ressentir en t'adressant à Lui n'est pas Sa réponse ? À part Dieu et toi, je ne vois pas. Elle n'est pas forcément immédiate (pour ne pas dire que très rarement) ni toujours celle que l'on attend. Parfois, il n'y en a pas et il faut s'en contenter. C'est comme ça et, comme tu dirais, puis c'est tout. :) Patience... Merci pour tes divers passages. :)
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#5
Franchement, il m'a jamais répondu, j'ai jamais vu d'ombre ou de miracle. J'ai juste une chance incroyable.
Mais comme je dis, c'est mon dieu à moi, celui que je vois, l'esprit de mon âme ou l'inverse.
Ni dicté par un texte, ni dogmatisé. C'est juste mon ciel bleu quand il fait gris, ma chaleur quand il fait froid etc ...
Rien de transcendant, mais je lui parle des fois, sans réponse mais ça soulage ^^
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#7
Carrément pas, la chair, l'âme et le sang n'ont rien à voir avec le céleste.
Merci, mais je crois que mon amour est mort avant d'être né :(
 
#8
Carrément pas, la chair, l'âme et le sang n'ont rien à voir avec le céleste.
Merci, mais je crois que mon amour est mort avant d'être né :(
L'Amour véritable ne meurt jamais, et s'il existe au monde des gens qui peuvent s'arrêter d'aimer du jour au lendemain, c'est qu'ils n'ont jamais connu vraiment l'Amour. Aimer pour deux a quelque chose de divin, même si aimer à deux fait moins souffrir.
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#10
Je peux aimer je suis assez sensible pour ça.
Bon divin, ça va loin. C'est juste le temps qui donne l'amour véritable.
J'ai pas encore l'intention d'attendre la mort pour aimer véritablement quelqu'un.
J'estime cela un syndrome, un complexe.
 
#11
Je peux aimer je suis assez sensible pour ça.
Bon divin, ça va loin. C'est juste le temps qui donne l'amour véritable.
J'ai pas encore l'intention d'attendre la mort pour aimer véritablement quelqu'un.
J'estime cela un syndrome, un complexe.
Tout Amour est vivant, même l'Amour divin. :) Donne la royauté à ton cœur et il saura vers quel Amour se tourner. Parfois nous croyons que nous aimons (et là je te parle d'Amour humain) et puis nous nous rendons compte que c'est l'idée d'être aimé(e) que nous aimons et non l'aimé(e) en question.
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#12
Alors nous sommes différent. C'est vrai que tu connais pas ma vie ...
Rien à faire d'être aimé, je sais qu'en aimant je serais aimé.
Si je n'aime pas, que m'importe d'être aimé.
Beaucoup de gens m'aiment dans la vie, beaucoup je n'aime pas.
Alors ? Même ton dieu ne me fera pas aimer mon prochain si il ne correspond pas à mes critères. Pareil pour eux.
J'aime une femme qui semble m'ignorer, c'est comme ça. Ton dieu ne la fera pas m'aimer si elle ne le veut pas.
C'est très simpliste, comme les guerres de religions….
 
#13
Nous le sommes tous. C'est vrai, je ne connais pas ta vie et tu ne connais pas la mienne. Je te réponds avec mon vécu et tu me réponds sans doute avec le tien. Nous nous enrichissons d'une nourriture vertueuse qui est l'échange. Prenons tout de même cela en considération, non ? J'aime une personne qui n'est plus de ce monde, c'est comme ça. Je l'ai recherchée chez d'autres sans jamais pouvoir la retrouver. Aujourd'hui, j'aime pour deux et j'aime "mon" Dieu. J'ai traversé quelques guerres intérieures et spirituelles, je fais de mon mieux avec mon cœur qui bat et se bat tout seul. Je ne suis pas insensible à ton histoire, tu peux me croire, mais qui suis-je moi pour te donner des conseils, hormis de la poussière ? Un coup de vent et je m’envole, une petite secousse et je m’effondre, une peine et je meurs de chagrin. Alors, mon seul réconfort, c’est la prière. Je me refugie en Dieu, dans Son Assurance, et je me dis au fond de moi « Tout est pour Ta Gloire ! ». Je me blottis, tel un enfant sous les bras de sa mère en Lui disant « Sauve les miséreux et les malheureux ! ». J'ai mon âme marquée, comme les cicatrices marquées sur la chair de l’homme parti sur le champ de bataille. Tu me fais rappeler cette douceur que j’avais oubliée, cette beauté évadée, cette fraicheur envolée. Moi qui semblais porter l’épée, tel un guerrier courant vers la folie, tu m’aides à apaiser mon cœur, et rengainer mon épée dans le fourreau. En discutant avec toi, je comprends ce qu’est la féminité et l’importance de la femme pour un homme.
L'Amour est mystérieux. Un jour notre raison dit d’aimer ceci, et notre cœur aime cela. Est-ce vraiment nous qui décidons sur l’amour ? Est-ce moi qui décide sur mon cœur ou est-ce mon cœur qui décide sur moi ? Pour ma part, j’ai donné ma royauté à mon cœur et je prends ce qu’il me donne. Mon cœur est généreux avec moi et me donne de bonnes choses. Je lui fais confiance puisque mon cœur est Sa Voix. Il me chuchote d’attendre patiemment. J’attends donc patiemment. L'Amour est compliqué Matthale, mais il vaut la peine qu'on se batte pour Lui. Ceci n'est ni un ordre ni un conseil, c'est juste le fruit (propre à moi-même) de nombreuses heures de méditation. Essaie d'être heureux, avec ou sans Elle, c'est vraiment le seul conseil que je puisse te donner. Tout cela sans aucun jugement, sans Dieu dans la balance, je te parle d'humain à humain. Courage et patience.

Amitiés,
Savlanout
 

Matthale

Administrator
Membre du personnel
#14
Je doutes d'être un jour heureux. Bien que j'aurais des raisons de l'être.
Mais non, pour moi l'amour est simple, c'est la suite qui peut être compliqué.
Je connais la vertu de la patience, mais en ai je l'envie ?
si demain je meurs, à quoi m'aura servi d'avoir attendu ?
J'ai médité dans ma solitude longue.
J'ai réfléchi à la vie et sa vision unanime. Mais à quoi bon?
Demain je serais mort et ni dieu ni mon amour ne pourront rien y faire.
J'ai ce qu'il me faut, je désire toujours plus. Orgueil ? Non, juste la certitude de n'avoir qu'une vie et de vouloir en profiter.
Cette femme, si elle veut bien de moi, sera mon but ultime. Je n'ai rien de plus à chercher.
quand on rencontre une force capable de vous renverser, alors on ressent la vie.
Mais faut il que ce soit partagé.
 
#15
Si tu peux toucher d'un doigt l'extrême présence du bonheur, fais-le ! N'hésite pas. Il peut être tout et n'importe quoi, juste être en vie, lire un livre, boire un thé ou un café, contempler le ciel, la Nature, peut représenter un bonheur. Je pense – et je parle toujours selon mon expérience – que rien ne peut nous séparer de l'Amour véritable, pas même la mort. C'est parfois difficile de lever cette sentence de l'individualisme, disons plutôt de l'isolement, et de se dire : « Je ne suis pas seul(e) ! ». Pourtant c'est là une première source de joie que de se convaincre que : « L'Amour est toujours en moi, à mes côtés, et il marche avec moi même quand je suis seul(e). » La méditation me fait souvent rechercher chaque jour un motif d'action d'Amour qui peut transformer ma vie. Je me demande alors : « Qu'est-ce qui fait mon Amour, ma joie aujourd'hui ? » Juste un « merci ! » ne coûte rien et ça met un moteur à notre cœur. Ex : Merci pour cette balade, merci pour ce bon repas, cette nouvelle rencontre, ce beau ciel lumineux, ce toit sur ma tête, etc. Vraiment, je crois que ce qui importe est de faire son possible et de laisser à Dieu (à l'Amour qui, sans contestation, en est Un) l'impossible, faire ce qui nous revient et uniquement que cela. Tu as trouvé ton but, ce n'est déjà pas donné à tout le monde. :)
 

thesmile

Maître Poète
#16
LUI est venu me rechercher par deux fois. Je ne sais après, si l'Amour divin peut-être comparé à l'Amour humain. Je te souhaite un dénouement heureux en tous cas.
Pardon de mon intrusion, j'ai une petite question à la lecture de ce commentaire, lorsque tu dis "lui" tu parles bien du créateur? Si ta réponse est positive, est-ce par la méditation qu'il est venu à toi? (tu peux me répondre en mp si tu préfères, tu peux aussi choisir de ne pas me répondre bien entendu)
Bonne journée en tous les cas :)