• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ô femme, ce sonnet.

#1
Ô femme, ce sonnet...

Joli sourire frais qui d'après la légende
Épanouissez l'eau de l'oblique fontaine
Qui reçoit en son roc l'averse de la plaine
Et finit par briller dans vos yeux en amande,

Vous qu'au miroir oblong du sable de guerande
Gravez d'un pas léger l'ombre douce qu'emmène
Les novices flots bleus aux nixes de Cyllène
Laissez ce souvenir que son ode quémande ;

La gemme et le rubis font rêver le chercheur
Et il reste pentois de son air aguicheur,
J'en rigole dément de l'ambre et de sa flamme,

Car elle n'égale l'or, du geste salvateur
Que vous offrit hier n'importe créateur
Vous faisant azur et prestigieuse femme...

Daniel beau le poète rêveur
13 septembre 2018
Inknotpad
Google Chrome
15:22

Attach23171_20180913_131704.jpg
 

Cortisone

Maître Poète
#2
J'en rigole dément de l'ambre et de sa flamme......
Merci Daniel pour ce beau sonnet.
Amicalement
Gaby