• Visiteur, merci de ne pas poster plus de 5 poèmes par jour. Ceci dans le but d'améliorer la visibilité du site.

Ô ciel, ici-bas !

#1
Ô ciel, ici-bas !

Sous d'étranges lueurs que versent d'une amphores,
D'antiques Léthéens en bâtisseurs féconds,
Tu signes ton roman n'en laissant que des ronds
Qui sautent sur la mer comme des anaphores,

Ton génie est sublime encre la mer encore
Et ton ample joyau comme d'amples bourgeons
Façonne le reflux que frôlent les alcyons
Poursuivant le velours de ta fragile flore ;

Tu signes l'horizon qu'hier te fit géant
Bien avant de mourir pour renaître plus grand
Qu'un été de cristal aux corymbes des roses,

Je n'écrirais demain tu m'emmènes là-bas
Car rien n'est éternel en tes larmes moroses
Mais j'aime ta beauté, ô toi ! ciel, ici-bas.

Daniel beau le poète rêveur.
10 février 2019
Inknotpad
Google Chrome
17:25
 
#2
Ô ciel, ici-bas !

Sous d'étranges lueurs que versent d'une amphores,
D'antiques Léthéens en bâtisseurs féconds,
Tu signes ton roman n'en laissant que des ronds
Qui sautent sur la mer comme des anaphores,

Ton génie est sublime encre la mer encore
Et ton ample joyau comme d'amples bourgeons
Façonne le reflux que frôlent les alcyons
Poursuivant le velours de ta fragile flore ;

Tu signes l'horizon qu'hier te fit géant
Bien avant de mourir pour renaître plus grand
Qu'un été de cristal aux corymbes des roses,

Je n'écrirais demain tu m'emmènes là-bas
Car rien n'est éternel en tes larmes moroses
Mais j'aime ta beauté, ô toi ! ciel, ici-bas.

Daniel beau le poète rêveur.
10 février 2019
Inknotpad
Google Chrome
17:25
Daniel, quelle que soit la catégorie dans laquelle vous écrivez je prends toujours un grand plaisir à vous lire.
Amicalement
Gaby